ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Archive pour médecine vétérinaire

Journal of Applied Biosciences, n°113, mai 2017

Journal of Applied Biosciences, n°113, mai 2017

Plusieurs articles traitant d’ethnobotanique dans ce numéro :

  • « Diversité spécifique et usages ethnobotaniques des ligneux suivant un gradient pluviométrique Nord-Sud dans le bassin arachidier sénégalais« , Ibrahima NDIAYE, Boubacar CAMARA, Daouda NGOM et Oumar SARR
  • « Connaissances et pratiques ethnobotaniques en médecines traditionnelles vétérinaire et humaine au Bénin : similarité ou dissemblance ? », OUACHINOU Jéronime M-A. S., ADOMOU Aristide C., DASSOU G. Hospice, YEDOMONHAN Hounnankpon, TOSSOU G. Monique et AKOEGNINOU Akpovi
  • « Connaissances et usages traditionnels des plantes médicinales du département du haut Nyong », Emmanuel MPONDO MPONDO, Jean Paul NGENE, Léa MPOUNZE SOM, Gisèle ETAME LOE, Philomène Céleste NGO BOUMSONG, Jacques YINYANG, Siegfried Didier DIBONG.
  • « Étude ethnobotanique des plantes médicinales utilisées dans le traitement du diabète dans le Département de Zouénoula (Côte d’Ivoire) », Arthur Stéphane GNAGNE, Djeneb CAMARA, N’Guessan Bra Yvette FOFIE, Kouadio BENE et Guédé Noël ZIRIHI.

Articles intégralement accessibles en version Pdf sur Elewa.

Développement de méthodes physico-chimiques pour le contrôle de la médication par l’Harpagophytum et l’Eleutherococcus, principes actifs utilisés en phytothérapie équine

Thèse de Cyril Colas, Ecole Polytechnique (Chimie), 19/12/2006, S. Bouchonnet (Dir.), 312 p.

Ce mémoire, consacré au développement de méthodes physico-chimiques pour le contrôle de la médication par l’Harpagophytum et l’Eleutherococcus, principes actifs utilisés en phytothérapie équine, est constitué de cinq chapitres. Le premier chapitre situe les enjeux des recherches entreprises ; il détaille le principe d’un contrôle de la méditation et le déroulement de celui-ci. Les propriétés, tant botaniques que pharmacologiques, des plantes étudiées, l’Harpagophytum procumbens et l’Eleutherococcus senticosus y sont également présentées. Dans le second chapitre, les différentes techniques expérimentales et les méthodes théoriques employées au cours de cette thèse sont détaillées. Cela concerne la préparation d’échantillon avec les différentes métho! des d’extraction, l’analyse par couplage chromatographie – spectrométrie de masse, et la modélisation moléculaire. Le troisième chapitre, dédié à l’étude de l’Harpagophytum, est présenté sur publications. L’extraction des principes actifs à partir des fluides biologiques équins, leur analyse par LC/MS, une approche théorique de la cationisation de l’harpagide par le sodium ainsi qu’une approche métabolique de l’harpagoside y sont développées. Une application directe de ces résultats à l’étude des éleutherocoques est présentée dans le chapitre 4, complétée par la recherche des principes actifs dans les compléments alimentaires. Le cinquième et dernier chapitre est un bilan des applications, des résultats et des perspectives qui découlent du travail effectué au cours de ces trois années.

Thèse intégralement accessible en version PDF (7,7 Mb) sur Pastel, le site de thèse en ligne de ParisTech.

Ethnoveterinary knowledge in pastoral Karamoja, northern Uganda

Thèse (en anglais) de Jeanne Terese Gradé, Université de Gand (Faculté de Bio-Ingénierie), 2008, P. Van Damme (Dir.), 254 p.

The present study presents the cataloguing and documenting of indigenous veterinary knowledge of Karamojong pastoralists as a component to an ongoing non-governmental organisation-managed community animal health and development program. The region of Karamoja, 28,000 km2, is located in northeastern Uganda, in the Great Lakes Region of East Africa.

The following problem statements justify this research. Karamoja has a fragile indigenous knowledge data base, prone to fragmentation. It is primarily oral history with very little written data. The growing number of locally endangered medicinal plants presents another and related problem. The area has high (small arms) insecurity and deforestation indices. Since the Karamojong people are semi-nomadic pastoralists with limited agriculture experience, they have little familiarity with agroforestry, plant propagation, resource conservation and protection.

Accessible intégralement en version PDF sur le site du Laboratoire de l’Agronomie tropicale et sub-tropicale et d’ethnobotanique de l’Université de Gand.