ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille (à ne pas confondre avec une vieille dilettante…)

Archives de forêt

La forêt en jeu. L’extractivisme en Amazonie centrale

Ouvrage collectif sous la direction de Laure Emperaire, IRD Éditions, 1996, 231 p.

Souvent présenté comme une activité archaïque, l’extractivisme, c’est-à-dire l’exploitation de produits forestiers à des fins commerciales, pourrait n’être que le témoignage de l’un des divers cycles économiques que le Brésil a vécus.

Mais les mouvements des collecteurs de latex d’hévéa, aux revendications relayées par diverses institutions, et une opinion publique sensibilisée aux problèmes écologiques l’ont propulsé au centre des débats sur la gestion des écosystèmes forestiers. La question de sa place dans le développement régional est posée.

Foret en jeu

Mais que sait-on de sa viabilité écologique ? Comment peut-il s’adapter aux changements écologiques et sociaux qui affectent aujourd’hui l’Amazonie ? Dans un contexte mondial de mise en culture de nombreuses espèces, de fabrication massive de produits de synthèse, pourquoi un tel intérêt autour de cette activité ? Comment l’extractivisme peut-il participer à de nouvelles formes de gestion de la forêt associant conservation et mise en valeur ?

Livre en accès libre et intégral sur Open Edition books.

Quand les cases se mettent au vert. Nature et bande dessinée

Journée d’études organisée par le Laboratoire junior Sciences dessinées, ENS Lyon, 17 avril 2014

Matinée : IMAGINER ET REPRÉSENTER LA NATURE EN BD

  • 9h35-10h15 : Julie Le Gall (maître de conférences en géographie, ENS de Lyon). Le monde rural en BD : une approche militante
  • 10h15-10h55 : Paul Arnoud (professeur des Universités en géographie, ENS de Lyon). Le vivant mis en case. Arbres et forêts dans quelques bandes dessinées
  • Pause
  • 11h10-11h50 : Véronique Servat (professeur en histoire-géographie, collège Paul Eluard de Montreuil). Regards croisés sur la nature en bande dessinée, entre risques et ruralité
  • 11h50-12h30 : Frédéric Ducarme (doctorant au Musée national d’histoire naturelle). La nature dans Dragon Ball

Après-midi : BANDE DESSINÉE, NATURE ET ENGAGEMENT
14h00-17h30 : Grand entretien avec Etienne Davodeau

La forêt : imaginaires et territoires

Journée d’études organisée par Françoise Aubès (GRELPP) et Catherine Heymann (GRECUN), Nanterre, 5 avril 2014

Voir ici le programme détaillée de la journée.

[Info Le Ruche].

Floristic diversity in the transition from traditional to modern land-use in southern Sweden A.D. 1800-2008

Article (en anglais) de Daniel Fredh, Anna Brostrom, Lovisa Zillen, Florence Mazier, 

Mats Rundgren et Per Lageras paru dans "Vegetation History and Archaeobotany", n°21 (2012), pp. 439-452

We aim to provide a long-term ecological analysis of land-use and floristic diversity in the transition from traditional to modern land-use management in the time A.D. 1800-2008 in southern Sweden. We use the Regional Estimates of Vegetation Abundance from Large Sites (REVEALS) model to quantify land-cover changes on a regional scale at 20-year intervals, based on the fossil pollen record. Floristic richness and evenness are estimated using palynological richness and the Shannon index applied to the REVEALS output, respectively. We identified a transition period of 60 years between 1880 and 1940 when the total tree cover increased and the tree composition changed from deciduous to coniferous dominance. Within the shrinking area of open land, arable land taxa expanded, while the number and coverage of herbs in the remaining grasslands decreased. The succession from open grasslands to more tree-covered habitats initially favoured palynological richness, which reached its highest values during the first 40 years of the transition period. The highest REVEALS-based evenness was recorded in the time of traditional land-use and at the beginning of the transition period, reflecting higher habitat diversity at these time intervals. Our results support a more dynamic ecosystem management that changes between traditional land-use and phases of succession (\40 years) to promote floristic diversity. We have developed and applied a palaeoecological methodology that contributes realistic estimates to be used in ecosystem management.

Article intégralement accessible en version PDF (721,5 Kb) sur HAL-SHS.

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 75 followers