ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Archive pour Bolivie

Quinoa, prenez-en de la graine

Documentaire de Clémentine Mazoyer, France 5, 22.10.2017

Depuis vingt ans, les consommateurs occidentaux découvrent les vertus nutritives du quinoa et la consommation de cette graine a littéralement explosé. Dans les grandes surfaces, aux cartes des restaurants, elle fait désormais partie du quotidien. Aujourd’hui, une partie est toujours produite dans la cordillère des Andes, à près de 4000 mètres d’altitude. Sa culture s’effectue dans la pure tradition andine, à la main et sans produit chimique, car c’est une plante ultra-résistante. Mais son succès a fait des envieux. Il y a dix ans, le Pérou s’est lancé dans la course. Les méthodes de production ont évolué.

Documentaire à revoir pendant une semaine ici.

Publicités

Des savoirs pour demain

Émission « Voyage en terre indigène », radio France Inter, 16.07.2016

Ces tribus vivent en harmonie avec la nature ; ils chassent pour se nourrir et cultivent des plantes pour s’alimenter et se soigner. Ils utilisent toutes sortes de végétaux pour construire leurs maisons et confectionner des objets de la vie courante. Leur savoir est unique. Deux peuples, deux continents et un même voyage dans le monde des savoirs pour demain.

Reportage : les Crees du grand nord

Ils vivent le long de la plus grande réserve naturelle d’eau douce du Québec, le lac Mistassini. Grâce à leur savoir traditionnel, ce peuple de chasseur peut anticiper les désastres écologiques. Steve et David et Jansen.

Reportage sur Les Kallawayas de Bolivie

Ce sont des nomades guérisseurs. Depuis le 8ème siècle, ils voyagent de région en région, de pays en pays pour ramasser les plantes andines et soigner les malades. Leur savoir est classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Émission à ré-écouter sur cette page.

Ruralité et agriculture au prisme des mobilités spatiales. L’Altiplano Sud de la Bolivie à l’heure du boom de la quinoa

Thèse de Anaïs Vassas Toral, Université Paul Valéry – Montpellier III (Géographie), 05/12/2011, Geneviève Cortes (Dir.), 397 p.

En réponse à une nouvelle demande du marché alimentaire, l’Altiplano Sud de Bolivie est devenu la première région exportatrice au monde de quinoa, aliment traditionnel des populations andines, désormais consommé dans de nombreux pays du Nord. La thèse interroge les changements induits par le passage d’une agriculture d’autosubsistance à une agriculture familiale d’exportation, avec une attention particulière portée à la mobilité spatiale des populations et à la manière dont elle s’articule aux profondes mutations que vit cette région. La reconstitution par récit de vie des biographies de 170 individus originaires de cinq communautés rurales a permis de resituer le boom de la quinoa dans les trajectoires résidentielle, professionnelle et circulatoire des populations. À travers l’étude des liens qui se nouent entre mobilité, dynamique agricole et gestion des ressources, cette étude montre une grande réactivité des familles et des communautés face aux exigences des nouveaux systèmes de production, l’émergence de multiples formes d’arrangements sociaux, ainsi qu’une plasticité des territoires de vie que révèlent des pratiques plurielles de mobilité et de pluriactivité fondées sur une organisation socio-spatiale réticulaire articulant ville et campagne. Mais dans cette région au milieu fragile et aux conditions climatiques extrêmes, le regain d’intérêt pour l’activité agricole, ayant induit le retour de nombreux migrants et l’émergence de multiples acteurs, s’accompagne de fortes pressions sur les ressources foncières, de tensions sociales et d’un risque de fragilisation du milieu posant la question cruciale de la gestion durable du territoire.

Thèse intégralement accessible en version PDF (24,5 Mb) sur HAL-SHS.

Kallawaya : guérisseurs itinérants des Andes. Recherches sur les pratiques médicinales et magiques

Ouvrage de Louis Girault, Paris: Institut français de recherche scientifique pour le développement en coopération. ORSTOM, 1984, 668 p.

Les guérisseurs itinérants kallawaya sont originaires des vallées de Charazani dans les Andes orientales, à mi-chemin du lac Titicaca et de l’Amazonie, sur le territoire d’une ancienne chefferie pré inca. Durant l’époque coloniale et jusqu’à nos jours, ils diffusèrent dans les Andes d’abord, de Quito au Chili, dans tout le continent ensuite, de Panama à Buenos Aires, leur savoir médical né de la rencontre de plusieurs traditions (Pukina, Arawak, Aymara, Quechua) et transmis par initiation.
Grâce à une patiente et obstinée enquête menée durant quinze ans dans l’amitié de ses informateurs, Louis Girault a pu réunir une collection de plantes médicinales, d’éléments organiques et minéraux, ainsi que des amulettes, utilisées dans les pratiques thérapeutiques et magiques des kallawaya. Cet inventaire quasi exhaustif de mille éléments, rapportés au vu des classifications locales et confrontés aux anciennes chroniques d’histoire naturelle, permet d’étudier tant les taxonomies indigènes et la pharmacopée traditionnelle que les différents codes, sémantiques et symboliques, employés par ces guérisseurs.

Accessible intégralement en version PDF (36,85 Mo) sur Livres pour tous, e-books gratuits.