ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Archive pour Méthodologie

Introduction à l’ethnomédecine. Essai de synthèse

Article de Serge Genest publié dans la revue Anthropologie et Sociétés, vol. 2, no 3, 1978, pp. 5-28. Numéro intitulé: Ethnomédecine et ethnobotanique. Québec : département d’anthropologie de l’Université Laval.

On a tôt fait de constater, en parcourant la littérature d’intérêt général et théorique sur l’ethnomédecine, que les écrits en langue française font gravement défaut. On court même peu de risque en affirmant qu’il n’y en a pratiquement aucun. C’est à combler ce vide que le présent article entend contribuer.

S’atteler à pareille tâche paraîtra sans doute prétentieux. C’est pourquoi il importe de préciser dès le départ les limites dans lesquelles s’inscrit ce travail. Tout d’abord, même si le but de cet article en est un d’introduction et de synthèse, il ne prétend pas couvrir toute la littérature du domaine de l’ethnomédecine, encore moins de l’anthropologie médicale (traduction littérale de l’expression « medical anthropology » apparue au début des années soixante dans la littérature américaine). Chacun repérera des lacunes qu’il jugera importantes dans telle aire géographique ou sur tel thème. Par exemple, les amérindianistes seront déçus de ne pas trouver de références à une littérature descriptive pourtant abondante. De même, les spécialistes de la psychologie interculturelle considéreront peut-être qu’un bien mauvais sort est fait à un secteur de recherche fort développé par ailleurs, en particulier en Afrique noire.

Qu’on ne se méprenne pas cependant. La démarche proposée ici vise à qualifier le champ de l’ethnomédecine par rapport aux autres groupes en anthropologie médicale et à présenter les axes majeurs de son contenu. Une telle approche ne saurait être qu’éclectique. Néanmoins, cette introduction vise à présenter les grandes lignes – et quelques travaux marquants – du champ à l’étude : le cadre général du développement de la recherche en ethnomédecine. Cette préoccupation, plutôt qu’une énumération exhaustive de type bibliographique, guidera la progression de ce texte.

Article accessible en texte intégral en version PDF sur le site de l’Université du Québec à Chicoutimi.

Publicités