ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Archive pour Articles

L’amande, reine de Californie

Article de Elisa Bellanger, Marianne Boyer, Laurence Girard, Agathe Dahyot et Paul Pichot, Le Monde, 7.01.2018

« En l’espace de dix ans, la « Central Valley », principale zone agricole de Californie, a doublé la surface de ses vergers pour produire le fruit à coque. En apportant près de 80 % des volumes vendus sur la planète, elle écrase toute concurrence. Elle est parfois fourrée aux pommes. Ou au chocolat. Mais huit fois sur dix, la traditionnelle galette à la frangipane s’impose pour tirer les rois. Et pas uniquement lors de l’Épiphanie, célébrée dans les églises dimanche 7 janvier. Pendant tout le mois de janvier, une véritable fringale sucrée s’empare des Français, qui se ruent sur les galettes. Un jackpot pour les boulangers-pâtissiers prêts à faire leur beurre de cette douceur roborative. Mais aussi pour les vendeurs de poudre d’amande, l’ingrédient star de la recette de la frangipane. Avec les Rois, l’amande est reine… »

Lire la suite de l’article ici.

Publicités

Les demandes de nature et d’agriculture. Quels outils de gestion pour les acteurs de l’agglomération grenobloise ?

Chapitre de Anthony Tchékémian paru dans P. Donadieu (dir.) « L’agriurbanisation : rêves ou réalités ? », ed. Editopics, 2014

Cette recherche s’articule autour de deux questions, présentant l’état actuel de la demande citadine dans l’agglomération grenobloise en termes de nature, de campagne et d’agriculture. Comment cette demande est prise en compte par les institutions de développement et d’aménagement du territoire, ainsi que par celles d’animation nature ? Comment répondre à cette demande et quelles sont les offres proposées par ces institutions ? Cette communication montrera que l’imbrication entre les territoires ruraux et urbains est au coeur de la demande sociale. Elle révélera également le rôle que joue l’agriculture périurbaine dans la structure du territoire.

Document intégralement accessible en version PDF (462.57 Ko) sur Hal-Shs.

Écologisation des arbres dans les agroforêts des Ghâts occidentaux (Inde)

Article de Christelle Hinnewinkel, Sylvie Guillerme et Béatrice Moppert paru dans Développement Durable et territoires, Vol. 8, n°1 | Avril 2017 : Modalités de qualification et de gestion des ressources naturelles (2/2)

Habités depuis plus de 12 000 ans, les paysages arborés des Ghâts occidentaux constituent un objet d’étude intéressant pour comprendre comment, de nos jours, le discours écologiste à propos de l’arbre s’articule avec celui des agriculteurs sur la ressource arborée. L’analyse des manières de concevoir les arbres et leurs usages, de l’évolution de celles-ci et des modalités d’accès à la ressource arborée ainsi que des pratiques de gestion des arbres a été réalisée à partir 1/ d’observations de terrain associées à des enquêtes auprès d’agriculteurs valorisant la ressource arborée, et 2/ de l’étude des plans de gestion des forêts réservées, des inventaires forestiers et de la législation forestière. Ce travail montre que les agriculteurs font la distinction au sein de leurs agroforêts entre ce qu’ils qualifient d’« arbres forestiers » d’une part et « leurs arbres » d’autre part. L’analyse des politiques forestières permet de comprendre que cette manière de qualifier les arbres est le résultat de la mise en avant de l’agenda environnemental par l’administration forestière, et de l’intégration de cet agenda par les populations qui dépendent de la ressource arborée dans leur quotidien. Dans le discours, la majorité des agriculteurs mobilisent l’argument écologique en particulier pour justifier l’interdiction de couper les arbres qualifiés de « forestiers », mais ils n’en oublient pas pour autant leurs valeurs sociales et économiques.

Article intégralement accessible en version PDF sur Hal-Shs ou en ligne sur le site de la revue.

Le citadin et la nature : entre représentations et pratiques sociales de la nature sauvage et domestique à Grenoble

Article de Anthony Tchékémian paru dans Publications de l’Université Paul Valéry, Montpellier III. « Imaginaire, Territoires, Sociétés. Contribution à un déploiement transdisciplinaire de la géographie sociale », 2007, Montpellier, France. pp. 379-399, 2007, Territoires en mutation

La présente contribution étudie les représentations sociales des éléments de nature sauvage et de nature domestique à Grenoble. Dans un premier temps, l’analyse montre l’influence des montagnes sur les représentations sociales de nature des grenoblois. Ensuite, elle explique pourquoi les éléments de nature domestique sont révélateurs d’assise socioculturelle et procurent à la ville et à ses habitants, outre une qualité de vie, un refuge physique et cognitif.

Article intégralement accessible en version PDF (540 Ko) sur Hal-Shs.

L’Oréal se convertit à la coloration végétale

Article de Juliette Garnier paru dans Le Monde, 13.12.2017

« C’est une petite révolution. L’Oréal, numéro un mondial des cosmétiques, a dévoilé, mercredi 13 décembre, le lancement de Botanéa, une gamme de coloration capillaire 100 % végétale. Destinée aux seuls salons de coiffure, cette gamme à base de plantes – trois poudres de henné, de cassia et d’indigo, enrobées d’huile de noix de coco – sera disponible en Europe à compter de mai 2018.

En France, le groupe espère vendre cette gamme à 5 000 des 85 700 salons de coiffure de l’Hexagone. L’enjeu : convertir coiffeurs et coloristes à ce mode de coloration par cataplasme inspiré des méthodes employées par les femmes en Inde ou en Afrique du Nord.

A en croire la direction du groupe, malgré un temps de pose de 30 à 60 minutes (pour un coût de 50 à 80 euros), la tâche ne sera pas difficile. « La naturalité est une vraie attente des consommatrices aujourd’hui », juge Marion Brunet, directrice générale Internationale de L’Oréal Professionnel… »

Lire l’intégralité de l’article ici.

Acacias et agropasteurs sahariens : façonnage d’un terroir et enjeux de conservation

Article de Julien Blanco, Mohamed Alifriqui, Kamil Hassan, Didier Genin et Geneviève Michon paru dans Mohamed Berriane; Geneviève Michon. « Les terroirs au Sud, vers un nouveau modèle ? : une expérience marocaine », IRD, p. 97-109, 2016

Au Sud-Ouest du Maroc, présentation des grandes lignes de l’intégration des acacias dans un système agro-pastoral traditionnel.

Article intégralement accessible en version PDF (884.43 Ko) sur le site de l’IRD.

Des plantes dans l’illégalité. Récit d’une interdiction

Article de Benoit paru dans Nunatak, hiver-printemps n°1, 2017, pp. 43-52

Malgré la multiplication de scandales autour des médicaments (Médiator, Isoméride, Distilbène, Vioxx, Dépakine) et de leurs suites judiciaires spectaculaires, les géants de l’industrie pharmaceutique s’en tirent toujours à bon compte… Dans le même temps, nombreux sont ceux qui se tournent vers les remèdes naturels, la phytothérapie et les huiles essentielles, mais les contrôles s’intensifient auprès des producteurs de ces mêmes remèdes… Benoît, producteur de plantes, explique les conflits liés au commerce interdit de certaines plantes, comme la prêle ou l’hysope. Au-delà des particularités administratives spécifiques à un type d’artisanat, il nous importe d’analyser comment l’économie participe à la dépossession généralisée à travers la normalisation des pratiques et des productions.
Article (et numéro de la revue) intégralement accessible en version PDF (3.6 Mo) sur le site de la revue.