ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Archives de Les végétaux dans l'Art et l'Architecture

Les fleurs en 10 morceaux classiques pour célébrer le printemps

Le 20 mars 2017 l’hiver est officiellement fini. Pour annoncer l’arrivée du printemps en musique, laissons la place aux roses, lilas et jasmins dans une sélection musicale fleurie de France Musique.

A écouter ici.

En images : Patrick Blanc, des sous-bois tropicaux aux murs végétaux

Portfolio, Le Monde, 20.03.2017

Inventeur du mur végétal, le biologiste et botaniste Patrick Blanc parcourt depuis quarante ans les sous-bois tropicaux de la planète. Et c’est une de ses installations végétales qui accueille les visiteurs de l’exposition « Jardins », au Grand Palais, à Paris, jusqu’au 24 juillet. Voici quelques-unes de ses plus spectaculaires réalisations.

A regarder ici.

Jean Giono : Des paysages personnages

Émission « La compagnie des auteurs », radio France Culture, 16.03.2017

La nature possède, chez Giono, une place centrale. De sa fusion avec l’homme dans un récit aux accents épiques (Le Chant du Monde) au « manifeste» avant-gardiste de la cause écologiste (L’homme qui plantait des arbres), Laurent Fourcaut et Alain Jaubert évoquent cette nature poétique et romanesque.

Émission à (re) écouter ici.

 

La RATP étudie un projet de végétalisation du métro

Article de Lisa Burek paru dans Le Monde, 1.03.2017

« Des espaces verts dans le métro pour améliorer la qualité de l’air et l’environnement dans les stations ? C’est l’idée lancée par Susana F. dans le cadre de la consultation citoyenne lancée le 2 novembre 2016 par la RATP. « Il paraît que la qualité de l’air qui circule dans le métro parisien est plus qu’irrespirable : pourquoi ne pas investir dans les plantes dépolluantes ? En plus d’être utiles, elles mettront un peu de couleurs dans les stations », écrit-elle dans sa proposition plébiscitée par les voyageurs. L’idée a récolté le plus grand nombre de voix, 6 133 sur un total de 47 795 votes.

La consultation citoyenne avait été lancée le 2 novembre 2016 par la RATP pour « améliorer ses services ». Au total, 2 211 idées ont été proposées parmi lesquelles la RATP en a choisi 15, selon des critères de faisabilité (technique, financière, juridique) et d’originalité. Elle n’a pas retenu les idées déjà en cours de développement, celles qui contraignaient la sécurité du réseau ou qui touchaient au financement des transports (comme la suppression totale de la publicité).

Les Franciliens ont voté pour n’en garder que cinq, que la RATP s’est engagée à réaliser. Outre les espaces verts, les votants ont demandé des purificateurs d’air dans les stations, contre les mauvaises odeurs, une amélioration des accès aux gares grâce à des ascenseurs ou des rampes à bagages, une application RATP hors connexion et des indications de sorties sur les sites et applis… »

Lire l’intégralité de l’article ici.

L’homme des bois et l’homme vert. L’imaginaire de l’homme sylvestre dans la littérature et les arts

Colloque international, Université de Toulouse, 8 et 9 février 2017

Ce colloque international représente le dernier volet d’un projet de recherche engagé sur trois ans (2015-2017) et ayant pour objet l’étude diachronique et transdisciplinaire de la représentation de l’homme et de la femme sauvages. Après avoir analysé les caractéristiques physiques et morales de l’homme sauvage allogène (soit le représentant des habitants des confins de la terre, ou le barbare envahisseur, étranger à toute norme et à la civilisation) ou indigène (soit le représentant des « enfances » de la civilisation, ou l’habitant des territoires « découverts » par le voyageur-colonisateur), il s’agit à présent d’interroger des aspects spécifiques liés à l’imaginaire de l’homme sauvage : son interdépendance avec la nature « sauvage » d’une part et son caractère ambivalent et souvent instable de l’autre.

Programme et informations ici.

[Info Calenda]

Forêt, arts et culture, l’esprit des lieux

Journée d’étude du GHFF, Sorbonne (Paris), 28 janvier 2017

La journée d’études sera précédée le 27 janvier d’une soirée cinéma avec conférence. Nul besoin de présenter le film « Lady Chatterley », réalisé par Pascale Ferran en 2006. Ses nombreux prix attestent sa notoriété. Mais peu savent que ses paysages ont été filmés dans les forêts limousines. La forêt tient une place majeure et abrite plusieurs scènes essentielles. L’esprit de la forêt habite les personnages…

Le paysagiste Gilles Clément abordera l’idée d’un génie naturel des écosystèmes forestiers et les questions soulevées par leur mise en paysage. Sa contribution au choix des paysages du film de Pascale Ferran illustre les enjeux de la spatialité forestière.

Télécharger le flyer avec la totalité du programme : flyer-programme-j2-051216

 

Jeff Koons nous offre des fleurs mais il faudra payer le vase

Article de Harry Bellet paru dans le Monde, 22. 11. 2016

« En signe de « fraternité » après les attentats du 13 novembre, l’artiste américain a annoncé, lundi, qu’il fera don à la France d’une sculpture qui devrait être implantée à l’été 2017 à Paris.

5035485_7_9314_la-sculpture-de-jeff-koons-le-6-novembre-2012_8aea374d26dadd216a304d2db58558e1

Lundi 21 novembre, à la résidence de l’ambassadrice américaine à Paris, Jane D. Hartley, Jeff Koons a annoncé son intention de faire don à la France d’une importante sculpture intitulée Bouquet of Tulips. Assemblage de bronze et d’aluminium poli, de près de 12 mètres de haut, et pesant environ 33 tonnes avec sa base, elle figure une main hyperréaliste tenant un bouquet de tulipes qui le sont beaucoup moins, et devrait être implantée d’ici à l’été prochain sur l’espace séparant le Musée d’art moderne de la Ville de Paris et le Palais de Tokyo, dans le 16e arrondissement… »

Lire la suite de l’article sur le site du journal.