ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Archives de Les végétaux dans l'Art et l'Architecture

Musées et Jardins

Séminaire de muséologie, IRI (Centre Pompidou) Paris, France, 16 mai 2017, 17h30-20h

Malgré des différences marquées, musées et jardins entretiennent des liens étroits. Ces deux lieux sont ceux que le promeneur et le visiteur peuvent idéalement arpenter à leur propre rythme, espaces d’une temporalité différenciée du negotium quotidien, constituant des alcôves esthétiques et sensorielles qui ménagent les conditions d’une attention propice à la contemplation et, parfois, à la méditation. Deux lieux de savoir et de plaisir dont les éléments reflètent, de par leur histoires, différentes conceptions du monde. En effet, le jardin comme l’exposition sont des microcosmes qui renvoient à des cosmologies, à des univers symboliques, sensoriels et poétiques, qui servent de guides pour un certain usage du monde. Dans cette séance, au travers d’un questionnement avec Gilles Clément, jardiniste, et Coline Zellal, Commissaire de l’exposition « Jardins », il s’agira d’approcher les jardins à la lumière de la pratique et de la théorie du jardiniste autant que du point de vue de la muséographie et de la muséologie. 

Intervenants : 

– Coline ZELLAL : Conservatrice du patrimoine au Musée national Picasso-Paris, Commissaire de l’exposition « Jardins » aux côtés de Laurent le Bon (Musée Picasso) et de Marc Jeanson (MNHN)

– Gilles CLÉMENT : jardinier, paysagiste, entomologue, botaniste, biologiste et écrivain. Auteur notamment de « Le jardin en mouvement » ainsi que concepteur de nombreux jardins, parmi lesquels, celui du Musée du Quai Branly. 

 

 

Le jardin est un sujet d’explorations et de métamorphoses pour de nombreux artistes

Émission Paso Doble, radio France Culture, 18.04.2017

Emma Lavigne est co-commissaire d’une exposition au Centre Pompidou-Metz consacrée au jardin, un infini sujet d’inspiration qui a traversé les époques et les mouvements. L’exposition mêle le vivant aux peintures et installations et montre ce jardin infini comme un miroir complexe du monde.

Émission à ré-écouter ici.

Les fleurs en 10 morceaux classiques pour célébrer le printemps

Le 20 mars 2017 l’hiver est officiellement fini. Pour annoncer l’arrivée du printemps en musique, laissons la place aux roses, lilas et jasmins dans une sélection musicale fleurie de France Musique.

A écouter ici.

En images : Patrick Blanc, des sous-bois tropicaux aux murs végétaux

Portfolio, Le Monde, 20.03.2017

Inventeur du mur végétal, le biologiste et botaniste Patrick Blanc parcourt depuis quarante ans les sous-bois tropicaux de la planète. Et c’est une de ses installations végétales qui accueille les visiteurs de l’exposition « Jardins », au Grand Palais, à Paris, jusqu’au 24 juillet. Voici quelques-unes de ses plus spectaculaires réalisations.

A regarder ici.

Jean Giono : Des paysages personnages

Émission « La compagnie des auteurs », radio France Culture, 16.03.2017

La nature possède, chez Giono, une place centrale. De sa fusion avec l’homme dans un récit aux accents épiques (Le Chant du Monde) au « manifeste» avant-gardiste de la cause écologiste (L’homme qui plantait des arbres), Laurent Fourcaut et Alain Jaubert évoquent cette nature poétique et romanesque.

Émission à (re) écouter ici.

 

La RATP étudie un projet de végétalisation du métro

Article de Lisa Burek paru dans Le Monde, 1.03.2017

« Des espaces verts dans le métro pour améliorer la qualité de l’air et l’environnement dans les stations ? C’est l’idée lancée par Susana F. dans le cadre de la consultation citoyenne lancée le 2 novembre 2016 par la RATP. « Il paraît que la qualité de l’air qui circule dans le métro parisien est plus qu’irrespirable : pourquoi ne pas investir dans les plantes dépolluantes ? En plus d’être utiles, elles mettront un peu de couleurs dans les stations », écrit-elle dans sa proposition plébiscitée par les voyageurs. L’idée a récolté le plus grand nombre de voix, 6 133 sur un total de 47 795 votes.

La consultation citoyenne avait été lancée le 2 novembre 2016 par la RATP pour « améliorer ses services ». Au total, 2 211 idées ont été proposées parmi lesquelles la RATP en a choisi 15, selon des critères de faisabilité (technique, financière, juridique) et d’originalité. Elle n’a pas retenu les idées déjà en cours de développement, celles qui contraignaient la sécurité du réseau ou qui touchaient au financement des transports (comme la suppression totale de la publicité).

Les Franciliens ont voté pour n’en garder que cinq, que la RATP s’est engagée à réaliser. Outre les espaces verts, les votants ont demandé des purificateurs d’air dans les stations, contre les mauvaises odeurs, une amélioration des accès aux gares grâce à des ascenseurs ou des rampes à bagages, une application RATP hors connexion et des indications de sorties sur les sites et applis… »

Lire l’intégralité de l’article ici.

L’homme des bois et l’homme vert. L’imaginaire de l’homme sylvestre dans la littérature et les arts

Colloque international, Université de Toulouse, 8 et 9 février 2017

Ce colloque international représente le dernier volet d’un projet de recherche engagé sur trois ans (2015-2017) et ayant pour objet l’étude diachronique et transdisciplinaire de la représentation de l’homme et de la femme sauvages. Après avoir analysé les caractéristiques physiques et morales de l’homme sauvage allogène (soit le représentant des habitants des confins de la terre, ou le barbare envahisseur, étranger à toute norme et à la civilisation) ou indigène (soit le représentant des « enfances » de la civilisation, ou l’habitant des territoires « découverts » par le voyageur-colonisateur), il s’agit à présent d’interroger des aspects spécifiques liés à l’imaginaire de l’homme sauvage : son interdépendance avec la nature « sauvage » d’une part et son caractère ambivalent et souvent instable de l’autre.

Programme et informations ici.

[Info Calenda]