ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Archives de Jardins et patrimoine

Musées et Jardins

Séminaire de muséologie, IRI (Centre Pompidou) Paris, France, 16 mai 2017, 17h30-20h

Malgré des différences marquées, musées et jardins entretiennent des liens étroits. Ces deux lieux sont ceux que le promeneur et le visiteur peuvent idéalement arpenter à leur propre rythme, espaces d’une temporalité différenciée du negotium quotidien, constituant des alcôves esthétiques et sensorielles qui ménagent les conditions d’une attention propice à la contemplation et, parfois, à la méditation. Deux lieux de savoir et de plaisir dont les éléments reflètent, de par leur histoires, différentes conceptions du monde. En effet, le jardin comme l’exposition sont des microcosmes qui renvoient à des cosmologies, à des univers symboliques, sensoriels et poétiques, qui servent de guides pour un certain usage du monde. Dans cette séance, au travers d’un questionnement avec Gilles Clément, jardiniste, et Coline Zellal, Commissaire de l’exposition « Jardins », il s’agira d’approcher les jardins à la lumière de la pratique et de la théorie du jardiniste autant que du point de vue de la muséographie et de la muséologie. 

Intervenants : 

– Coline ZELLAL : Conservatrice du patrimoine au Musée national Picasso-Paris, Commissaire de l’exposition « Jardins » aux côtés de Laurent le Bon (Musée Picasso) et de Marc Jeanson (MNHN)

– Gilles CLÉMENT : jardinier, paysagiste, entomologue, botaniste, biologiste et écrivain. Auteur notamment de « Le jardin en mouvement » ainsi que concepteur de nombreux jardins, parmi lesquels, celui du Musée du Quai Branly. 

 

 

Du fouillis végétal à l’espace gazonné : structure et typologie des jardins réunionnais de la Ravine des Cabris

Article de Dominique Soulance, Daniel Bley, Maryse Gaimard, Nicole Vernazza-Licht paru dans Menozzi Marie Jo, et al. (eds). « Les jardins dans la ville entre nature et culture », Presses Universitaires de Rennes & Société d’Ecologie Humaine, pp.317-339, 2014, Collection « Espaces et territoires »

S’intéresser aux jardins de l’île de la Réunion ne procède pas uniquement d’un attrait naturaliste ou esthétique car les jardins sont aussi des espaces de vie qui ont été au centre des préoccupations lors de l’épidémie de chikungunya qui a sévit sur l’île de 2005 à 2006. Les politiques de prévention ont mis l’accent sur le risque que constituait le jardin et il a été rapidement demandé à la population de devenir acteur en agissant sur son environnement et en éliminant les sources potentielles de gîtes. Dans le cadre d’un projet de recherches ANR SEST (2006-2009) « Anthropo-MTV » sur la gestion de l’épidémie de chikungunya les auteurs ont mené une enquête sur les jardins de la Ravine des Cabris à La Réunion (415 ménages ont été enquêtés et les jardins ont fait l’objet d’une observation minutieuse et détaillée à partir d’un questionnaire). 11 jardins représentatifs de la Ravine des Cabris, parmi les 415 jardins visités, ont été plus particulièrement étudiés : cartographie de chaque parcelle (habitation, espèces cultivées, plantées, points d’eau) et inventaire complet des espèces présentes. Une typologie propre à la Ravine des Cabris a été dressée : du simple fouillis végétal au jardin-pelouse facile d’entretien en passant par le fouillis bien coloré et organisé ou encore par le jardin bien structuré, utile et géré de manière écologique. Les auteurs concluent que le jardin est une dimension importante de la vie des Réunionnais de par le nombre et la diversité des espèces végétales plantées, le temps consacré à l’entretien, les multiples usages, l’investissement affectif et la fierté du résultat. Les habitants des maisons traditionnelles comme ceux des maisons plus modernes considèrent que le jardin est indispensable à leur qualité de vie : les uns soulignent la dimension esthétique, les autres la dimension ludique. La kour reste toute l’année colorée et attrayante du fait de l’abondance des espèces et de la floraison perpétuelle : les nouvelles fleurs masquent celles qui se fanent. Même si l’étude met en évidence des types de jardins très différents, chaque jardin garde cependant son originalité. À la Ravine des Cabris, il y a une grande hétérogénéité des habitats et des jardins : dans une même rue, le jardin de la petite case créole peut avoisiner une grande maison clôturée. Cette passion des Réunionnais pour leur jardin explique également leur faible adhésion aux mesures de lutte anti-vectorielle lors de l’épidémie de chikungunya. Les auteurs font toutefois le constat que 18 mois après l’épidémie, une grande partie de la population avait suivi les conseils de prévention pour éliminer les gîtes larvaires en enlevant les soucoupes sous les pots de fleurs, en nettoyant l’arrière de leur maison et en couvrant leurs réservoirs d’eau pluviale.

Article intégralement accessible en version PDF (5.94 Mo) sur Hal-Shs.

Participez à la création d’un jardin de plantes à couleurs

Situé dans la Haute Vallée de la Loire, la petite commune de St Martin de Fugères en Hte Loire va bientôt accueillir le « Jardin de Plantes à Couleurs » de Bénédicte St Gérand, créatrice et restauratrice de décors peints.
Quatre espaces à thèmes
-  Carré de plantes tinctoriales sélectionnées
-  Potager coloré
-  Sous les tilleuls , espace de rencontre
-  Circuit d’eau, itinérance artistique visuelle, sonore et symbolique

Originalité du projet
Un projet unique permettant de découvrir sur un même site, le cycle complet de la plante en culture à son utilisation dans un atelier d’art, dans le cadre d’un jardin-plaisir.
Ce jardin situé sur un terrain communal sera ouvert à tous.

Financement
En complément de financements issus de collectivités, il est fait appel à la formule de financement participatif sur la Plateforme de crowdfundind DARTAGNANS.

Vous pouvez verser la somme que vous voulez ! Même petite, elle va concourir à la constitution du fond de départ… Si chacun contribuait à hauteur de 10 ou 20€, la somme serait atteinte de suite !

Soutiens du projet :
-  Jardins Fruités (aide logistique et à la conception)
-  CPIE (Expos)
-  Chambre des Métiers 43

Contacts / Renseignements
Bénédicte SAINT-GERAND
Acanthéose, Peintre en décors du patrimoine
06.27.04.12.91
http://www.acantheose.com
« Le prieuré » Place de l’église
43150 St-Martin-de-Fugères

Robert JONGET
06 52 04 29 91
info@jardinsfruites.fr

Gilles Clément

Émission « A voix nue », radio France Culture, du 27 au 30 mars 2017

Paysagiste, écrivain, jardinier, Gilles Clément enseigne à l’École nationale supérieure du paysage, à Versailles. Outre des jardins privés, on lui doit le parc André Citroën, le jardin du musée des Arts premiers ou encore le jardin du Rayol, à Hyères. Il raconte son parcours.

Rediffusion des émissions de 12.2009, à ré-écouter ici.

 

Week-end spécial « Jardins » sur France Culture

Radio France Culture, 18 et 19 mars 2017

À l’occasion de l’exposition « Jardins » au Grand Palais (15 mars-27 juillet 2017) et de celle du Centre Pompidou de Metz (« Jardin infini. De Giverny à l’Amazonie », du 18 mars au 28 août 2017), France Culture dédie un week-end spécial les 18 et 19 mars 2017. A l’antenne, des écrivains, des paysagistes, des artistes, des chercheurs évoqueront des jardins extraordinaires, historiques, imaginaires. Herbe, râteau, jardinage…

AU PROGRAMME

De Babylone à Versailles : l’enchantement des jardins

Mythiques, originels, imaginaires ou encore sources d’inspiration pour la littérature : de l’Eden à Versailles en passant par Babylone, archives de jardins enchanteurs en compagnie de Pierre Grimal.

Vendredi 17 mars
LES CHEMINS DE LA PHILOSOPHIE, 10h-10h53 / Adèle Van Reeth

Avec Emanuele Coccia, auteur de La vie des plantes : une métaphysique du mélange (éd. Rivages)

Samedi 18 mars

LA MATINALE DU SAMEDI, 7H-9H / Caroline Broué
L’invité culture : Marc Jeanson. Botaniste, il est le responsable de l’herbier du Museum national d’histoire naturelle, plus grand herbier au monde avec ses 8 millions d’espèces. Marc Jeanson est aussi commissaire associé de l’exposition « Jardins » au Grand Palais.

LE TEMPS DES ECRIVAINS, 17h-18h / Christophe Ono-dit-Biot
Avec Christine Jordis, Eric Orsenna, et Laurent Le Bon , commissaire de l’exposition « Jardins » au Grand Palais.

SUR LA ROUTE, 18h10-19h / Julie Gacon
Sur la route des jardins ouvriers
On les appelle « jardins ouvriers » ou « familiaux », aujourd’hui « communautaires » ou « partagés » sur lesquels soufflerait un vent de bonnes intentions collectivistes, d’humanisme et d’écologie…
Mais est-ce le cas à Sedan, la ville de naissance de ces jardins ? De 600 parcelles au début du siècle, il en reste 240… Avec Jean-Paul Pascard, président de l’association des jardins de Sedan.
Reportage : Avec Brice Potier, conseiller municipal et maraîcher, et des jardiniers en herbe…

MAUVAIS GENRES, 22h-23h / François Angelier
Avec Olivier Barde Cabuçon, auteur du Moine et le singe-roi, polar historique sur les jardins de Versailles.

Dimanche 19 mars

ON NE PARLE PAS LA BOUCHE PLEINE, 12h-12h30 / Alain Kruger
La Fontaine (2ème partie) De Vaux à Versailles des festins dans un jardin avec Patrick Dantray, Président des amis de Jean de La Fontaine et professeur à la Sorbonne

DES PAPOUS DANS LE TETE, 12h50-14h / Françoise Treussard
Dimanche dans un jardin
Une récréation littéraire sur le thème des jardins enregistrée vendredi 3 mars en public au studio 105 de la Maison de la radio avec Jehanne Carillon, Lucas Fournier, Sophie Divry, Patrice Caumon, Patrice Delbourg, Eva Almassy, Hervé Le Tellier, Jacques Jouet, Odile Conseil, Jean-Bernard Pouy, et Gabrielle Godart au piano.
Au menu :
Jardins et jardinage, exercice de style « à la Proust » par Jean-Bernard Pouy.
L’amour au jardin et en chanson par Gabrielle Godart et Patrice Caumon.
Au jardin des épices par Eva Almassy et Sophie Divry.
Le jeu du « Bon débarras » avec les quatrains sur l’herbe tendre par Patrice Caumon, Eva Almassy, Patrice Delbourg, Jacques Jouet, Jehanne Carillon, Lucas Fournier et Hervé Le Tellier.
Madeleine, mais pourquoi tu déménages et pourquoi emporter un râteau ? 1er épisode d’un feuilleton par Jacques Jouet.
Les discours improvisés par Odile Conseil et Jean-Bernard Pouy.
Le DLA aux couleurs du jardin, par Lucas Fournier, Eva Almassy, Patrice Delbourg, Hervé Le Tellier, Jean-Bernard Pouy et Sophie Divry.

LES REGARDEURS, 14h-15h / Jean de Loisy et Sandra Adam
Avec Laurent Le Bon, président du musée Picasso, commissaire de l’exposition « Jardins » au Grand Palais

UNE HISTOIRE PARTICULIERE, 15h-16h
Dans mon jardin
Par Nedjma Bouakra – Réalisation : Julie Beressi
Histoires de jardins et de jardiniers.
Episode 1 : Asafumi Yamashita, Un maraîcher trois étoiles
Episode 2 : potager rural, jardins japonais, verticaux, urbains… A chacun son jardin idéal

RUE DES ECOLES, 17h-18h / Louise Tourret
J’ai mis un jardin dans mon école (Weekend « Jardins » / Expo au Grand Palais)
Les bénéfices éducatifs du jardinage
Reportage au collège Pierre Mendes France à Paris (XIXème) avec Nathalie Couegnas, principale, des enseignants, un jardinier et des élèves!
Focus : Le succès des formations au paysage, avec Vincent Piveteau, directeur de l’ENSP de Versailles
Et L’actualité de l’éducation avec Marie-Caroline Missir, directrice de la rédaction de l’Etudiant

DE CAUSE A EFFETS, 23h-minuit / Aurélie Luneau
Art et vertus des jardins
Avec Gilles Clément, jardinier, paysagiste, botaniste, ingénieur horticole et auteur de nombreux ouvrages dont le dernier, Le jardin en mouvement (Sens et Tonka, 2017), Olivier Pinalie, artiste plasticien, peintre et graveur, auteur de Chroniques d’un jardin solidaire (Confédération Nationale du Travail-RP)
Les Echos de la terre : En partenariat avec le magazine Soixante-Quinze dont le numéro de mars porte sur « la pollution et les solutions imaginées par de jeunes concepteurs », avec le rédacteur en chef adjoint Philippe Schaller, et, sous réserve : le professeur Bruno Housset, spécialiste des affections liées à la pollution.

 

De Versailles à Chantilly : l’art d’André Le Nôtre en quatre jardins à la française

L’antisèche de France Culture, 06.03.2017

Quatre jardins historiques et emblématiques d’André Le Nôtre, ainsi que des archives radiophoniques, pour explorer l’esthétique du jardinier royal de Louis XIV, alors que s’ouvre au Grand Palais l’exposition « Jardins« 

A lire et écouter ici.

Des jardinier.e.s partagé.e.s entre discours et pratiques : du lien social à l’entre-soi

Thèse de Léa Mestdagh, Sociologie. Université Sorbonne Paris Cité, 2015, 456 p.

Centrée sur l’étude de plusieurs jardins partagés parisiens et de proche banlieue, cette thèse se propose de questionner les discours – institutionnels, associatifs, et des jardinier.e.s eux.elles-mêmes – présentant ces jardins comme des lieux de création de lien social. L’enquête de terrain, mêlant observation participante, questionnaires et entretiens semi-directifs, révèle que ces jardins constituent des espaces d’entre-soi, fréquentés par des acteur.rice.s proches, en particulier en termes de positions sociales, de niveaux de diplômes et de pratiques culturelles et de loisirs. Si des liens peuvent émerger dans et par ces jardins, leur portée reste ainsi limitée par le fait qu’ils se créent presque exclusivement entre les membres des collectifs, sélectionné.e.s socialement. L’enjeu de cette thèse est donc de mettre à l’épreuve du terrain l’inadéquation entre les éléments de discours recueillis et les pratiques effectives des acteur.rice.s. Ce travail se situe dans une réflexion plus large à propos du lien social contemporain caractérisé par sa nature élective. Il soulève aussi la participation des collectifs associatifs aux stratégies d’appropriation de l’espace et aux processus ségrégatifs en jeu dans les territoires urbains, en particulier la gentrification en cours à Paris et dans les communes de proche banlieue.

Thèse intégralement accessible en version PDF (8.57 Mo) sur Hal-Shs.