ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

La nature en ville et le cas spécifique des jardins urbains : approche géographique et historique de la ville de Lyon et de son agglomération

Thèse de Lama Asaad, Géographie. Université de Lyon, 2016, 217 p.

Cette thèse est consacrée à l’évolution de la notion de jardin collectif et de leur place dans la ville. Elle s’appuie tout d’abord sur une mise en perspective historico-géographique de la notion de jardin dans le bassin méditerranéen, entre orient et occident, de l’antiquité à nos jours. La notion de jardin a pris, en effet, au cours du temps des acceptions très différentes, jardins nourriciers ou jardins d’agréments, mais aussi jardins privés, jardins publics et jardins collectifs. Nous resserrons ensuite notre approche sur les jardins collectifs, jardins ouvriers, jardins familiaux et aujourd’hui jardins partagés. Pour cela nous focalisons notre recherche sur l’agglomération lyonnaise de la fin du 19ème siècle à nos jours. Cette analyse historico-géographique s’appuie à la fois sur un travail d’archives et sur une cartographie des jardins. Pour associer, profondeur historique et approche spatiale, nous interrogeons les facteurs historiques, politiques, démographiques, économiques et sociaux qui, durant cette période, se révèlent déterminants dans la localisation et les usages des jardins collectifs. Cette analyse des dynamiques spatiales de création de jardins tout au long du 20ème siècle, reflète l’évolution de leur place et de leurs fonctions dans la ville. Ceci nous permet de révéler à la fois des valeurs et des fonctions attribuées aux jardins qui ont une forte stabilité dans le temps, alors que d’autres renvoient à des conceptions et à des préoccupations historiquement comme géographiquement situées. Pour cela, nous attachons une attention particulière à resituer la question des jardins collectifs dans les transformations des politiques urbaines, avec pour la période récente la montée en puissance des préoccupations liées au développement durable et à la place de la nature en ville.

Thèse intégralement accessible en version PDF (13.2 Mo) sur Hal-Shs.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :