ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Les voies suivies par le chanvre dans sa conquête du Maghreb

Article de Jamal Bellakhdar paru dans la Revue Hespéris-Tamud, volume LII, fascicule 2, 2017

Donnant suite à un précédent article qui faisait le point, dans cette même revue, des connaissances actuelles sur l’introduction du chanvre au Maghreb, l’auteur revient dans la présente note sur les voies et modalités empruntées par cette espèce pour s’établir durablement dans le sous-continent. Trois voies sont tour à tour évoquées : 1/ la voie méditerranéenne, durant l’Antiquité, dans le sillage des Phéniciens et des Carthaginois, qui développèrent la culture de la variété sativa textile dans tout l’espace qu’ils contrôlaient. 2/ la voie de l’Égypte, ce pays ayant été la porte d’entrée par laquelle, dans la foulée des confréries mystiques, se diffusèrent en Afrique du Nord, à partir des XIIe-XIIIe siècles, des pratiques extatiques s’accompagnant souvent de consommation de la variété indica du cannabis qui fut très vraisemblablement introduite à ce moment-là. 3/ la voie sahélienne qui amena des souches africaines de chanvre indien dans les oasis sahariennes, à une époque plus tardive (XVIIe ou XVIIIe siècle), et très vraisemblablement aussi au nord du Sahara, un peu plus tard.

Cet article apporte un complément de données à la précédente étude parue dans la même Revue Hespéris-Tamuda, vol. XLVIII (2013) : pp. 107-141 : JAMAL BELLAKHDAR, “L’HISTOIRE DU CHANVRE AU MAGHREB”, téléchargeable en accès libre sur : http://www.hesperis-tamuda.com/index.php/derniers-numero/numero-2013/337-6

Pour se procurer l’article en tiré à part numérique, demande adressée à l’auteur sur Tela Botanica.

 

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :