ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Diversité et connaissance ethnobotanique des espèces végétales de la forêt sacrée de Badjamè et zones connexes au sud-ouest du Benin

Article de Hounto G.; Tente B.; Yabi F.; Yabi I.paru dans Revue Scientifique et Technique Forêt et Environnement du Bassin du Congo. Volume 7, pp.. 28-36, 2016

La forêt sacrée de Badjamè (Aplahoué, Couffo) ne bénéficie presque d’aucune mesure de protection et de gestion malgré son importance écologique. La présente étude met un accent sur la diversité des espèces végétales de cette forêt au Bénin en vue de proposer les stratégies de gestion et de conservation durable de cette forêt sacrée. Une prospection de terrain nous a permis d’observer la physionomie générale de la forêt sacrée et de ses zones connexes. Des sites d’inventaire floristique ont été retenus. Les relevés phytosociologiques ont été faits dans 35 placeaux de 30 m x 30 m chacun. La classification des relevés sur la base de l’algorithme de Ward et de la distance Euclidienne a permis d’obtenir trois (03) types de faciès floristiques : le groupement végétal G1 à Ocimum americanum, Elaeis guineensis et Tectona grandis ; le groupement végétal G2 à Adansonia digitata, Senna siamea1 et Piliostigma thonningii et le groupement végétal G3 à Cola millenii, Milicia excelsa et Deinbollia  pinnata. Les résultats obtenus ont permis d’inventorier 89 espèces végétales (ligneuses et herbacées) regroupées en 40 familles. L’indice de diversité de Shannon (H) varie de 1,71 à 4,40 bits et l’équitabilité (E) de Pielou varie entre 0,34 et 0,81. L’analyse des indices montre que les groupements étudiés ont subi de profondes modifications. Il est  donc urgent de mettre en œuvre un certains nombre de mesures pour la protection et la sauvegarde de la diversité biologique de la forêt sacrée de Badjamè.

Article intégralement accessible en version PDF (2.3 Mo) sur Zenodo.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :