ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Jardins de demain

Colloque international, 3-4 juillet 2017, Paris et Villetaneuse (France)

Le jardin, dans sa dimension sociale et spatiale, dans sa conception et son vécu, dans sa tradition et sa nouveauté, dans son contexte urbain, péri-urbain, rural, autorise un large champ d’interprétations.

Quels jardins nos sociétés produisent-elles aujourd’hui et quels jardins créeront-elles demain ? Ces jardins ne sont pas seulement issus de la commande publique et de l’initiative des aménageurs et des paysagistes, il résulte aussi de son appropriation par les habitants ou les passants, suscitant de nouvelles formes de sociabilité et de paysage.

Le colloque Jardins de demain examinera les différentes formes prises par les jardins qui condensent des fonctions plurielles, à la fois écologiques, muséales, sociales et productives. Le jardin devient ainsi un lieu d’expérimentation dans lequel se nouent des rapports écologique et/ou social à l’autre.

A priori lieu clos et de taille réduite, le jardin s’est souvent affranchi de ses barrières et s’entend aujourd’hui à toutes échelles. L’espace jardiné est également un espace de circulation qui contribue à la constitution du paysage urbain et à son articulation avec le périurbain, favorisant échanges et mobilité. Le jardin contemporain relève à la fois de l’espace « intégré », à l’échelle de la ville dans les plans d’urbanisation et de l’espace interstitiel (anciennes friches ou terrains vagues, jardins partagés). Il est ce lieu paradoxal qui comble l’interstice dans le tissu urbain, ou entre monde rural et urbain. « Fracture », apportant la nature en ville, il peut en même temps être conçu comme assurant une « continuité » tolérable à la ville ou une cohérence à l’échelle d’un quartier, ou encore en liant entre eux les quartiers (« ceintures », « coulées », « trames vertes »). 

Le colloque Jardins de demain a aussi pour ambition de renforcer les passerelles entre chercheurs et praticiens. Il s’agit de dépasser les frontières entre les disciplines (histoire, géographie, écologie) et les métiers liés au jardin (architecte, paysagiste, conservateur du paysage) pour faire du colloque un lieu de dialogue. Pour cela, les débats s’organiseront autour de quatre axes thématiques:

  • Axe 1 : Quels héritages pour les jardins demain ?
  • Axe 2 : Le global et le local
  • Axe 3 : Oser la marge
  • Axe 4 : Jardiner au XXIe siècle

Voir les conditions de participations et l’intégralité du programme ici.

[Info Calenda]

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :