ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur le sujet

Migrer et cultiver la ville : l’exemple de l’agriculture communautaire à Malmö

Communication de Camille Hochedez, 5èmes journées Petites paysanneries : « Les petites paysanneries et la ville. Un mariage de raisons…Hommage aux travaux de Nicole Mathieu » , Oct 2016, Nanterre, France

La présente communication envisage les liens entre agriculture urbaine et migrations, en se demandant dans quelle mesure les communautés de migrants participent au maintien des espaces de l’agriculture urbaine, voire à leur développement. Contribuent-ils à développer des formes d’agriculture urbaine particulières, par leur localisation, les types de cultures, les pratiques de commercialisation et les débouchés ? A partir d’une étude de cas sur le jardinage communautaire à Malmö (Suède), le travail propose une définition de l’agriculture communautaire au regard de son rôle dans la justice alimentaire. Le travail replace ces formes d’agriculture communautaire dans les dynamiques métropolitaines plus globales, caractérisées à Malmö par une politique de la ville durable. Dans ce contexte, les espaces de l’agriculture urbaine favorisent-ils une intégration des migrants à la ville ? Le texte pose l’hypothèse que la politique de soutien à l’agriculture urbaine, par le biais du développement des espaces de jardinage, entraîne des reconfigurations porteuses d’inégalités, ou du moins de vulnérabilités pour les espaces agricoles tenus par les migrants.

Document intégralement accessible en version PDF (545.68 Ko) sur Hal-Shs.

%d blogueurs aiment cette page :