ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur le sujet

Étude ethnobotanique de quelques espèces du genre Corchorus rencontrées en Côte d’Ivoire

Article de Ta Bi Irié Honoré, N’Guessan Koffi, Bomisso Edson Lezin, Assa Rebecca Rachel et Aké Séverin, paru dans European Scientific Journal, août 2016, vol.12, No.24

Pour contribuer à la valorisation des plantes du genre Corchorus, 15 localités de la Côte d’Ivoire ont été visitées et 432 personnes ont été rencontrées, au cours d’une enquête ethnobotanique. Ces investigations ont permis d’identifier 4 espèces appartenant au genre Corchorus : C. aestuans, C. lobatus, C. olitorius et C. tridens. Ces espèces sont cultivées à la fois par les paysans et les maraîchers. En Côte d’Ivoire, ces plantes sont nommées « Kroala » qui est une appellation propre au groupe ethnique Baoulé localisé au centre du pays. Kroala est utilisé à la fois comme plante comestible et médicinale. Au plan alimentaire, les feuilles de ces espèces du genre Corchorus sont consommées sur l’étendue du territoire en sauce accompagnant plusieurs mets. Au plan ethnomedicinal, ces espèces interviennent dans le traitement de plusieurs pathologies telles que l’anémie, la constipation…Diverses parties de ces plantes sont utilisées à cet effet : les feuilles, les racines, les tiges feuillées et les graines, pour préparer plusieurs recettes médicamenteuses monospécifiques. Pour leurs importants apports aux populations, la culture de ces plantes doit être encouragée dans le pays.

Article intégralement accessible en version PDF sur le site de la revue.

%d blogueurs aiment cette page :