ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur le sujet

Se soigner avec les plantes

Émission du Labo des Savoirs, 18 mai 2016

« C’est la nature qui guérit les malades ». Cette phrase est d’Hippocrate, médecin et philosophe de la Grèce antique considéré comme le père de la médecine. Mais la médecine par les plantes est plus ancienne encore, à la préhistoire déjà les hommes avaient compris que la nature possédait les remèdes à leurs maux. En comparaison, la médecine moderne et ses médicaments synthétiques fait figure de nouveau né.

Sous le nom scientifique de phytothérapie, littéralement « soin par les plantes », se trouvent des savoirs et pratiques ancestrales, de nombreuses médecines traditionnelles, des milliers de plantes aux usages variés.

Aujourd’hui la médecine par les plantes reste la plus pratiquée à travers le monde, bien qu’en France la situation soit un peu différente. Ici, cette médecine a été délaissée avec l’arrivée des médicaments et de la médecine chimique puis la disparition du diplôme et du métier d’herboriste.

Malgré l’existence de nombreux herboristes en France, seuls les pharmaciens sont autorisés à délivrer des conseils thérapeutiques quant à l’utilisation des plantes médicinales, alors qu’ils n’en sont pas tous spécialistes, et beaucoup de plantes restent encore sous monopole pharmaceutique.

C’est ainsi que, bien que la médecine par les plantes connaisse un certain regain d’intérêt, les véritables herboristeries sont rares et donc l’accès à cette thérapie, limitée et délicate.
En parallèle les cueilleurs, producteurs et herboristes à part entière sont de plus en plus nombreux, mais leur activité est soumise aux réglementations françaises et européennes contraignantes.

Invité : Thierry Thévenin.

Émission à ré-écouter ici.

%d blogueurs aiment cette page :