ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur le sujet

La nature entre philosophies du « wild » et de l’ordinaire

Séminaire, Centre de Philosophie Contemporaine de la Sorbonne, Paris (France), le mercredi 16-18h, de janvier à juin 2016

Ce séminaire sera consacré à une analyse comparative des catégories de « wilderness », de « nature férale » et de « nature ordinaire », qui visera, notamment, à interroger le sens et les implications pratiques des références à la nature dans le contexte actuel caractérisé par des changements environnementaux rapides. Concept central de la pensée environnementale américaine, la « wilderness » semble rester ancrée dans une épistémologie moderne caractérisée par le dualisme de l’homme et de la nature. De ce point de vue, elle ne permettrait pas de penser les changements environnementaux actuels dans leur double dimension sociale et naturelle. Qu’en est-il du concept de « nature férale » que défendent, en France, les tenants d’un « principe de naturalité » valorisant les espaces voués à l’expression spontanée de la nature ? Cette conception de la nature s’inscrit-elle dans le paradigme de la wilderness ? Peut-on, au contraire, la rapprocher d’un changement de paradigme qui conduit à s’intéresser, non plus simplement à la nature sauvage des espaces dont les hommes sont par définition absents, mais aussi à une nature plus proche avec laquelle les hommes interagissent que l’on peut qualifier de « nature ordinaire » ? Il s’agira au fond de montrer de quelle façon ces catégories – « nature férale », « nature ordinaire » – peuvent contribuer à « desserrer l’étau du dualisme nature/culture » et à établir une épistémologie nouvelle au sein de laquelle le concept de nature conserve une place.

Programme

Séance du 13 janvier

  • Catherine Larrère (Université Paris 1/Fondation de l’Écologie Politique) « Y a-t-il un retour du sauvage ? »

Séance du 24 février

  • Virginie Maris (CNRS/CEFE – UMR 5175) « Le Grand Partage 2.0. – Repenser la dichotomie entre nature et culture à l’heure de l’Anthropocène »

Séance du 23 mars

  • Jean-Claude Génot (Sycoparc) « Quelle place pour le sauvage ? »

Séance du 13 avril

  • Raphaël Larrère (Ex-INRA) « Faut-il sortir de la protection du remarquable ? Oui, mais jusqu’où ? »

Séance du 11 mai

  • Nathalie Blanc (CNRS/LADYSS UMR 7533) « Parler nature »

Séance du 8 juin

  • Gérald Hess (Université de Lausanne)

[Info Calenda]

%d blogueurs aiment cette page :