ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur le sujet

Jardin d’ici et d’ailleurs, sur Arte

Émission « L’instant Télé » radio France Inter, 4 avril 2016

A l’heure du thé, tous les jours sur Arte, si vous n’êtes pas encore rentré du boulot, vous le regardez sur le site Arte+7 et vous piochez : France, Espagne, Italie, Portugal. 25 minutes d’histoire de l’art, du paysage et de l’architecture. Le jardin, maîtrise absolue de l’espace et du temps.

Plus qu’un exercice de style, une réflexion enchanteresse sur la façon dont les hommes ont fait dialoguer au cours des siècles la fleur et la pierre, l’eau et la lumière, le sauvage et le sublime, les saisons et l’éternité. Pour faire simple, la nature et la culture.

Un architecte paysagiste, Jean-Philippe Teyssier, vous servira de guide à la rencontre de botanistes, de jardiniers, de châtelains et d’urbanistes. Car l’intelligence de cette série tient à sa variété, alternant les espaces publics de grandes métropoles et les trésors cachés de monuments historiques. Le jardin, c’est donc – aussi –  une réflexion sur le rapport entre l’intérieur et l’extérieur, entre le clos et l’ouvert, entre le privé et le lieu partagé par tous.

Reste la question de la figuration. Beaucoup de cinéastes s’y sont frottés, beaucoup de revues de décoration, aussi. Comment montrer le jardin ? Faut-il le filmer du ciel, alors qu’il est pensé pour être vu à hauteur d’œil ? Faut-il le donner dans sa globalité, alors qu’il est conçu pour être découvert, espace après espace, au grès de la promenade ? Faut-il que l’image s’organise autour d’éléments manufacturés (fontaines, statues, treille, bancs, gloriette) ou que le végétal y trône en majesté ? Bref, comment remettre en scène sans la trahir une œuvre qui n’est déjà en elle-même que mise en scène ?

Arte ne s’en tire pas mal, même si la réalisation aurait pu être un peu plus créative. Ce n’est pas très dommageable. Vous l’aurez compris, pas besoin de savoir, ni d’aimer planter les choux.

Le jardinage et moi, on n’est pas copain du tout. Le jardin n’en demeure pas moins une expérience historique et esthétique absolument passionnante.

« Jardin d’ici et d’ailleurs », c’est sur Arte, tous les jours à 17h45, jusqu’au 28 avril 2016.

%d blogueurs aiment cette page :