ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur le sujet

Dire avec des fleurs ; manières de jardins et modèles de cultures

Article de Martine Bergues, paru dans « Le goût des belles chose. Ethnologie de la relation esthétique« , Éditions de la Maison des sciences de l’homme, Ministère de la Culture, Ethnologie de la France n°19, 2004, pp. 67-81.

« Les manières de fleurir et les relations entretenues avec les plantations révèlent une représentation de soi et une offre de dialogue, témoignent d’un traitement de la nature qui, pour individuel qu’il soit, n’en relève pas moins de contextes historiques, culturels et socio-économiques précis. Bref, elles sont un biais pour être et dire autrement. L’esthétique des « jardins paysans » semble le reflet d’une culture agricole privilégiant le bricolage et l’échange, celles des « jardins fleuris » et « au naturel », désolidarisées de l’activité de leurs propriétaires, font délibérément appel à des modèles plus globaux, inscrits dans une histoire du fleurissement et de ses concours héritée du XIXe siècle… »

Lire l’intégralité de l’article sur OpenEdition Books.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :