ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur le sujet

Archives de novembre, 2015

Méthodologie de mise en oeuvre d’un répertoire de toponymes et d’une ontologie forestière pour un accès aux ressources environnementales : application aux forêts du bassin congolais

Article de Marius Massala, Martin Paegelow, Robert Laurini et Franck Favetta paru dans MASHS 2011, Juin 2011, Marseille, France. 9 p., 2011

L’exploitation des données de télédétection a pour conséquence la production massive des données géographiques. Les acteurs impliqués dans leur gestion utilisent des catalogues d’archivage basés sur des normes géographiques complexes ne prenant pas en compte l’évolution spatiale, temporelle et des noms des lieux des objets géographiques. Dans cet article, nous présentons une solution basée sur les l’exploitation des toponymes avec une application pour les pays d’Afrique centrale. La solution repose sur un répertoire de toponymes et une ontologie forestière intégrant des relations topologiques qualitatives. L’application finale est de fournir aux acteurs impliqués dans la gestion des forêts un outil qui facilite le suivi des objets géographiques et in fine faciliter l’accès aux ressources informationnelles.

Article intégralement accessible en version PDF (315 Ko) sur Hal-Shs.

Ordres et désordres au jardin

Appel à communication, colloque, Université de Strasbourg, 23-24 mars 2016

Dans quelle mesure les jardins sont-ils un instrument de contrôle social et/ou de contestation ? Par le recours au temps long et à la comparaison internationale, ce colloque mettra en perspective la façon dont les jardins sont saisis comme instrument de création d’ordre (social, esthétique, naturel) ou comme lieu de surgissement d’un désordre, que celui-ci relève de la biologie (ou de la « nature »), du social ou de la culture.
La problématique ordres/désordres servira de fil conducteur et sera appréhendée à partir de plusieurs approches disciplinaires (sociologie, géographie, histoire, anthropologie, philosophie, économie, biologie et écologie…). Croiser ces savoirs disciplinaires reste un enjeu ; d’une part les sciences de la nature peuvent mettre à jour des désordres qui ne sont pas perçus socialement et que seuls le savoir scientifique peut révéler (par exemple quand une plante mute, ou que changent les modalités de dissémination ou de reproduction, sous l’effet du changement climatique ou de l’activité humaine) et d’autre part les sciences sociales se penchent sur les variations culturelles et sociologiques des perceptions et des classements esthétiques. Mais qu’en est-il du croisement, de la rencontre de ces savoirs ?
L’objectif de ce colloque est de croiser les enjeux sociaux et écologiques et les approches disciplinaires sur l’étude des espaces cultivés en ville. La problématique ordres/désordres servira de fil conducteur et sera déclinée à partir de diverses perspectives, dont on dégagera les lignes de fuite à partir de la synthèse du colloque.

Axes thématiques
Nous avons identifié quatre thèmes pour développer cette problématique :

1)  Variations de l’ordre et du désordre dans les modèles de pensée

2)  Jardins urbains, instruments de production d’un ordre sanitaire, social et écologique

3)  Jardiner en ville, un acte militant

4)  Ordres et désordre au jardin au prisme de la biodiversité

Modalités pratiques d’envoi des propositions
La réponse à l’appel à communications prendra la forme d’un résumé comprenant 3000 à 5000 signes (espaces compris), accompagnés de 5 références maximum.
Les résumés sont à adresser à jardins@misha.fr, pour le 20 décembre 2015.
Les réponses seront transmises au plus tard le 20 janvier 2016.

[Info Calenda].

Étude floristique et ethnobotanique de la flore médicinale dans la région du Gharb, Maroc

Article de Lahcen BOUAYYADI, Mohammed El HAFIAN, Lahcen ZIDANE paru dans Journal of Applied Biosciences, vol. 93, septembre 2015

Une étude ethnobotanique des plantes médicinales a été menée dans la région du Gharb, Maroc dans le but de créer une base de données des espèces médicinales utilisées dans la pharmacopée traditionnelle par la population locale.

Article intégralement téléchargeable en version PDF (1,8 Mo) sur le site du journal.

Étude ethnobotanique, activité antifongique in vitro sur Candida albicans et toxicité sur les cellules HFF de Harrisonia abyssinica Oliv.(Simaroubaceae), une plante de la pharmacopée ivoirienne

Article de BENE Kouadio, CAMARA Djeneb, FOFIE N’Guessan Bra Yvette et ZIRIHI Guédé Noël paru dans Journal of Applied Biosciences, vol. 94, octobre 2015

Connaître les plantes médicinales antimicrobiennes du Département de Transua, évaluer l’activité antifongique et la toxicité de l’espèce la plus sollicitée afin d’aider les populations et surtout les immunodéprimés.

Lire le résumé ici.

Article intégralement téléchargeable en version PDF (775 Ko) sur le site du journal.

Les céréales dans le monde antique . Cultiver, stocker, transformer et redistribuer

Colloque international, Université Paris-Sorbonne – Paris IV, Paris, 5-6 novembre 2015

Le rôle fondamental des céréales dans les sociétés antiques n’est plus à démontrer. Longtemps influencées par l’iconographie léguée par ces civilisations, les études se sont surtout focalisées sur les étapes de la mise en culture des champs ou de la fabrication du pain et de la bière. Cependant, rares ont été les travaux mêlant les différentes sources disponibles permettant de proposer des synthèses sur l’impact des céréales dans les économies antiques. C’est donc avec une approche comparative et transversale que ce colloque propose d’étudier la question des rôle politique et économique des cultures céréalières dans le monde méditerranéen ancien.

Programme

Jeudi 5 novembre 2015

9h – 9h30 Accueil

  • 9h30 – 10h Juan Carlos Moreno García (CNRS), Céréales et cultures alternatives en Égypte pharaonique
  • 10h – 10h30 Hussein Medina (Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne), Les activités agricoles et les relations commerciales entre l’Égypte et une zone périphérique. Étude préliminaire des restes archéobotaniques de l’Âge du Bronze récent à l’Âge du Fer (Tell Quiela, Hébron et Cisjordanie)

10h30 – 11h Pause-café

  • 11h – 11h30 Charlène Bouchaud (CNRS – MNHN), Productions céréalières au Moyen-Orient (Égypte, Nubie, Levant, Arabie), Ier millénaire avant J.-C. – Ier millénaire après J.-C. : apport de l’archéobotanique et approche comparative
  • 11h30 – 12h Francis Joannès (Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne), Céréales et divination en Babylonie au Ier millénaire 

12h – 12h30 Discussions

12h30 – 14h Déjeuner

  • 14h – 14h30 Julie Masquelier-Loorius (CNRS), Les greniers au Nouvel Empire (v. 1500 – 1100 avant notre ère)
  • 14h30 – 15h Guillaume Huitorel (Université Paris Ouest – La Défense), Stocker les céréales dans les établissements ruraux du nord de la Gaule à l’époque romaine. Greniers et granges à l’épreuve de l’archéologie
  • 15h – 15h30 Séverine Marchi (CNRS), Entre arrière-pays et capitale, l’approvisionnement et le stockage des céréales dans le Royaume de Kerma (Soudan)

15h30 – 16h Pause-café

  • 16h – 16h30 Julien Zurbach (École Normale Supérieure), Le stockage des céréales en Grèce à l’époque archaïque
  • 16h30 – 17h Leslie A. Warden (Roanoke College), Grain, the pottery of production, and silos: a complex economic relationship

17h – 18h Discussions

Vendredi 6 novembre 2015

  • 9h – 9h30 Nicolas Monteix (Institut universitaire de France), L’évolution des formes de consommation de céréales au prisme des boulangeries Pompéiennes
  • 9h30 – 10h Antoine Pietrobelli (Université de Reims Champagne-Ardenne), La ptisane des Grecs : transformation des céréales et représentations physiologiques
  • 10h – 10h30 Teodozja Rzeuska (Polish Academy of Sciences), Daily Bread in Elephantine during the Middle Kingdom

10h30 – 11h Pause-café

  • 11h – 11h30 Florence Bourbon (Université Paris-Sorbonne – ESPE), Orge et blé – farine et son – dans les remèdes de la Collection hippocratique
  • 11h30 – 12h Xavier Faivre (CNRS), Les céréales dans l’Orient ancien : accumulation, transformation, consommation

12h – 12h30 Discussions

12h30 – 14h Déjeuner

  • 14h – 14h30 Aurore Ciavatti (Université Paris-Sorbonne – Paris IV), L’économie céréalière des temples royaux à la Ve dynastie
  • 14h30 – 15h00 Pierre Tallet (Paris-Sorbonne – Paris IV), Du pain et des céréales : l’approvisionnement des équipes royales sous le règne de Chéops selon les papyrus du Ouadi el-Jarf

15h – 15h30 Pause-café

  • 15h30 – 16h00 Adeline Bats (Université Paris-Sorbonne – Paris IV), Le transport fluvial du grain en Égypte ancienne
  • 16h – 16h30 Damien Agut-Labordère (CNRS), Michel Chauveau (EPHE), Prélèvement et redistribution du blé et de l’orge par le temple d’Osiris – jw à El-Manawir (450 avant J.-C. – 370 avant J.-C.)

16h30 – 17h30 Discussions

Infos sur ce site.

Paysages en séries

Appel à communication, colloque international organisé par le Laboratoire LARA-SEPPIA, 2-4 mai 2016, Toulouse (France)

Il s’agit d’un colloque international dont l’objectif est de questionner le paysage et ses représentations dans les séries télévisées. Si globalement le « petit écran » a longtemps induit de « petits espaces », les transformations culturelles, économiques et techniques de la télévision ont amenées un bouleversement esthétique évident dans les séries télévisées, un élargissement du cadre et avec lui une nouvelle représentation du paysage.

Le colloque est transdisciplinaire. Il est donc ouvert à de nombreuses approches, qu’elles soient esthétiques, géographiques, techniques, économiques, culturelles, historiques, etc. Des réflexions sur des figures plus précises et récurrentes dans les paysages en séries, par exemple celles de l’arbre, de l’herbe ou de la terre, sont aussi les bienvenues.

L’ensemble des présentations scientifiques sera suivi d’une table ronde entre des scénaristes, des réalisateurs, des chef décorateurs et des chefs opérateurs de séries télévisées afin de discuter du paysage dans leurs démarches créatives.

Modalités de soumission

Les propositions de communication d’un maximum de 300 mots devront être envoyées à l’adresse marie.maillos@gmail.com

Dates

  • Date limite d’envoi des propositions : 10 janvier 2016.

  • Confirmation de l’acceptation des propositions : 20 février 2016.
  • Le colloque aura lieu du 2 au 4 mai 2016

Renseignements pratiques 

Durée de l’exposé : 20 minutes pour la présentation et 10 minutes de débat.

Prix de l’inscription avec présentation de communication : 60 €

Langues de travail : Français et anglais

[Info Calenda]