ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Étude ethnobotanique des Astéracées dans la Région Meknès-Tafilalet (Maroc)

Article de Mohammed Bammou, Amine Daoudi, Khalid Sellam, Lhoussaine El Rhaffari, Jamal Ibijbijen, Laila Nassiri paru dans International Journal of Innovation and Applied Studies, vol. 13, n°4, dec. 2015, pp. 789-815

Dans le but de valoriser la flore et le patrimoine ethnopharmacologique marocains, une attention particulière fut donnée à la famille des Astéracées de la région Meknès Tafilalet. Ainsi, une étude ethnobotanique a été réalisée auprès des herboristes, des tradipraticiens et des droguistes de la région et un total 344 fiches d’enquêtes a été rempli. 48 espèces réparties en 31 genres ont été répertoriées ; aussi, l’étude a révélé que le traitement des affections du tube digestif est le plus fréquent (18.6% des utilisations totales) suivi par le traitement des troubles cardiovasculaires (13.1%) et métaboliques (12.5%). Par ailleurs, la feuille constitue l’organe le plus utilisé (31.8%) et la décoction (63.4%), le mode de préparation le plus fréquemment employé pour la majorité des remèdes. En fin, les espèces les plus citées sont :Anacyclus pyrethrum (11.6%),Dittrichia viscsa (7.6%) et Atractylis gummifera,Echinopsspinosus et Calendula officinalis avec 5.2 % chacune.

Article intégralement accessible en version PDF (21,6 Mo) sur le site du journal.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :