ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

L’extension annoncée de l’ambroisie

Article de Pascaline Minet paru dans Le Temps, 26. 05. 2015

Plante envahissante et allergène, l’ambroisie va continuer à s’étendre en Europe sous l’effet des changements climatiques, d’après une nouvelle étude.
Mais où s’arrêtera l’ambroisie? Cette plante envahissante et très allergène pousse déjà dans de nombreux pays européens dont la Suisse. A l’avenir, elle risque de s’étendre encore davantage, si on en croit une nouvelle étude publiée dans la revue Nature Climate Change le 25 mai. Selon les évaluations des scientifiques, les concentrations en pollen d’ambroisie pourraient quadrupler en Europe d’ici à 2050. Un phénomène largement imputable aux changements climatiques.
Originaire d’Amérique du Nord, l’ambroisie à feuilles d’armoise (Ambrosia artemisiifolia) s’est répandue à travers le monde au cours des dernières décennies. On la trouve désormais en Australie, en Asie et en Amérique du Sud, mais aussi en Europe; elle est particulièrement bien implantée en France dans la région de Lyon, mais aussi dans le nord de l’Italie et en Hongrie. En Suisse, des colonies d’ambroisie se sont installées à la fin du siècle dernier dans les cantons de Genève et du Tessin, tous deux frontaliers de zones fortement touchées.
L’arrivée de l’ambroisie est une mauvaise nouvelle pour les personnes sensibles. «Dans les zones où ces plantes sont abondantes, leur pollen constitue le principal allergène, devant les autres pollens comme celui des graminées», explique Bernard Clot, ­responsable de l’équipe d’aérobiologie à MétéoSuisse. Au menu pour les personnes allergiques à l’ambroisie: rhinites, conjonctivites, trachéites et crises d’asthme potentiellement graves… »

Lire la suite de l’article sur le site du journal.

Advertisements

%d blogueurs aiment cette page :