ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Bosquet du Théâtre d’Eau au château de Versailles

Conçu par André Le Nôtre entre 1671 et 1674, ce bosquet est situé dans les jardins du château de Versailles, entre le bosquet de l’Étoile et celui des Trois Fontaines. Il était à l’origine l’un des plus riches et des plus complexes des jardins.

Suite à un concours international lancé auprès de créateurs de jardin pour la restauration du bosquet du Théâtre d’Eau, le paysagiste Louis Benech et l’artiste Jean-Michel Othoniel ont été choisis pour leur projet de création contemporaine.

Un jardin contemporain

Le parti pris de Louis Benech a été de créer un bosquet accueillant, moins fragile que ceux du XVIIe siècle et pouvant être ouvert au public en permanence, permettant au visiteur de goûter seul ou en famille à l’intimité de ces salons de verdure. 

Les arbres choisis par Louis Benech – hêtres, chênes verts, quercus ilex, phillyrea latifolia… ne dépasseront pas les dix-sept mètres voulus par Le Nôtre, permettant ainsi au bosquet de rester complètement invisible depuis le Château et de s’intégrer au domaine.

Pour que le visiteur fasse une halte sereine et agréable, Louis Benech a conçu spécifiquement pour le bosquet un banc : Versailles XXI. Ces bancs tout à fait originaux, aux formes simples et épurées, constituent à la fois un hommage au passé et une célébration du présent.

 

Une promenade dansante

Le visiteur sera convié à découvrir une promenade dansante menant à une grande clairière de lumière et d’eau. Trois sculptures-fontaines ont été réalisées par Jean-Michel Othoniel. Posées à fleur d’eau et composées d’entrelacs et d’arabesques dorées en perles de Murano, matériau « signature » de l’artiste, elles s’inspirent directement des ballets donnés par Louis XIV et de l’Art de décrire la danse de Raoul-Auger Feuillet de 1701. Des calligraphies dynamiques qui rappellent les parterres en broderie présents à Versailles.

Ce projet a été imaginé dans une volonté permanente de respect des lieux et de leur histoire. En effet, cette création sera totalement réversible : tous les ouvrages maçonnés et hydrauliques encore présents ont été conservés et tous ceux conçus aujourd’hui sont réalisés en « sur-œuvre ».

Ouvert tous les jours à partir du 12 mai 2015. Mises en eaux exceptionnelles toutes les heures de 10h à 18h du 12 au 25 mai, puis lors des Grandes Eaux et des Jardins Musicaux.

Informations et vidéo sur le site du Château de Versailles.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :