ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

École thématique du CNRS : Archéologie des produits biologiques

École thématique du CNRS, du 1er au 5 juin 2015, Vannes et Carnac (France)

Les échanges de produits biologiques, leurs dimensions culturelles et techniques, représentent des problématiques archéologiques et historiques qui s’inscrivent dans la longue durée. L’histoire culturelle et l’évolution technique des produits biologiques tels que les produits alimentaires, les breuvages alcooliques, les substances médicinales, les produits de la ruche (etc.) de la Protohistoire à l’Époque moderne constituent actuellement le fondement d’une recherche pluridisciplinaire à la charnière des sciences humaines, des sciences naturelles et des sciences de la matière. Le domaine spécifique de l’archéologie biologique (archéosciences et archéobotanique) ne se substitue pas aux méthodes classiques de l’histoire et de l’archéologie (exploitation des sources textuelles, iconographiques, matérielles) mais permet de renouveler la documentation disponible. Les méthodes analytiques exploitées dans le cadre de l’ANR Magi et de l’ANR Perhamo qui l’a précédé représentent de nouvelles approches méthodologiques très bien adaptées à l’identification des matériaux organiques et de leurs techniques de fabrication, des périodes protohistoriques et historiques. Ces méthodes performantes, et de plus en plus faciles à mettre en œuvre, restent encore méconnues des archéologues et des historiens qui se heurtent au problème de l’insuffisance des sources. L’apport de nouvelles données leur offre l’opportunité de résoudre certaines problématiques mais aussi d’élargir considérablement leur champ de recherche.

Détails sur le site de l’Inrap.

Advertisements

%d blogueurs aiment cette page :