ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Importer des femmes pour exporter des fraises ? : Flexibilité du travail, canalisation des flux migratoires et échappatoires dans une monoculture intensive globalisée : le cas des saisonnières marocaines en Andalousie

Thèse de sociologie de Emmanuelle Hellio, Université Nice Sophia Antipolis, J. Streiff-Fenart (dir.), 2014, 577 p.

A partir du cas des saisonnières marocaines travaillant sous contrat dans la fraisiculture intensive, cette thèse explore la manière dont le recrutement se fonde sur leur place dans les rapports de sexe (mères avec enfants en bas âge) et la réduction de leur séjour au travail à des fins de contrôle de la mobilité des étrangers (assignation à circuler). On s’intéresse à la manière dont l’utilitarisme migratoire s’appuie sur des rapports matériels de sexe et des représentations de genre, les effets que cela produit en matière d’invisibilisation et de mise à l’écart de ce groupe de travailleuses ainsi qu’en matière de flexibilité dans l’organisation du travail. Enfin, on aborde, dans ce contexte particulier, la manière dont la vie des saisonnières s’articule autour d’une conciliation, parfois impossible à trouver, entre rôle domestique ou familial et salariat saisonnier.

Thèse intégralement accessible en version PDF (12,34 Mo) sur Tel.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :