ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Les ouvrages de botanique du XIXème siècle: des marqueurs historiques pour la discipline

Billet de Philippe Jaussaud paru dans le carnet Interfaces/Livres anciens de l’université de Lyon, le 10.03.2015

« Reflétant bien les diverses phases de l’évolution de la botanique au cours du temps, les ouvrages qui en traitent constituent de véritables « marqueurs historiques » de la discipline. Ils témoignent ainsi de l’essor considérable de l’étude des végétaux aux XVIIème et XVIIIème siècles : fondation d’une systématique cohérente, étude de propriétés médicales, recension d’espèces exotiques par les voyageurs naturalistes et naissance de la physiologie végétale. Mais, c’est au XIXème siècle – dont il sera question ici – que se construit une véritable science botanique. Grâce à des théories et des méthodes expérimentales radicalement nouvelles, les champs disciplinaires hérités des Lumières – morphologie ou « organographie », systématique, physiologie – poursuivent leur développement, tandis que d’autres émergent – cryptogamie, histologie, cytologie et écologie végétales, phytogéographie, génétique, paléobotanique, etc. Cet essor se trouve favorisé par la création de sociétés savantes et de revues spécialisées, ainsi que par les progrès iconographiques… »

Lire la suite du billet sur le Carnet ou en télécharger l’intégralité en version PDF (91,14 Ko) sur Hal-SHS.

Advertisements

%d blogueurs aiment cette page :