ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

L’opium afghan et l’Asie centrale

Chapitre d’ouvrage de Pierre-Arnaud Chouvy paru dans « Eclats d’empires: Asie centrale, Caucase, Afghanistan », Laruelle, L. et Peyrouse. S. (dir), Fayard / Ceri, pp.161-168, 2013

En 1970, l’Afghanistan n’a produit vraisemblablement que 130 tonnes d’opium, et guère plus de 200 en 1980. Mais trois décennies de guerre, de sous-développement et de pauvreté ont constitué un terreau fertile pour la croissance de la production illicite d’opium. L’année où les Soviétiques se sont retirés du pays (1989), la production a atteint 1 200 tonnes. Puis, en 1991, avec 1 980 tonnes d’opium, l’Afghanistan a ravi à la Birmanie sa place de premier producteur illicite mondial. Depuis, la production n’a cessé de croître, que ce soit sous le régime taliban (4 600 tonnes en 1999) ou dans la nouvelle république islamique d’Afghanistan mise en place par la communauté internationale après 2001. En 2007, 8 200 tonnes d’opium ont été produites dans le pays, soit plus que la totalité estimée de la production mondiale l’année précédente (6 100 tonnes). Un recul a été noté depuis (7 700 tonnes en 2008 et 3 600 en 2010), mais l’Afghanistan est toujours à l’origine d’environ 80 % de la production illicite mondiale d’opium.

Chapitre intégralement accessible en version PDF (618,75 Ko) sur HAL-SHS.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :