ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Les Routes de la Lavande : au carrefour du développement culturel et de la valorisation de la ressource

Communication de Romain Monge, Colloque international, Québec, Canada, 13-15 juin 2012

La lavande française a connu et connaît une dynamique territoriale remarquable, surtout en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, où elle s’intègre dans des réseaux d’échange et de production fortement mondialisés. D’autre part, elle est une représentation symbolique de la Provence. Parallèlement, le tourisme est une base forte de l’économie régionale, puisque près de 220 millions de touristes se sont rendus en région PACA en 2010. Face aux crises de production de la lavande des années 1980 et 1990, il fût primordial d’allier tourisme, Provence et ressource naturelle par le biais des  » Routes de la Lavande « , opération touristique faisant partie du Plan de Relance de 1994. Ces itinéraires revalorisent une espèce qui était devenue un peu désuète, mais met également en scène tout le patrimoine provençal puisqu’ils traversent les petits villages provençaux, les réserves forestières, les parcs naturels… Aussi, ces  » routes  » ont aidé la filière lavandicole à se structurer et à coopérer ensemble : grâce à la mutualisation des idées et des savoir-faire, des unités se sont équipées en matériel High-tech, le développement de la vente directe a donné plus d’indépendance aux producteurs et la lavande redevient un produit noble. En empruntant les nouveaux concepts de la géographie économique, industrielle et culturelle (issus des travaux du Groupe de Recherche sur les Milieux Innovateurs), cette démonstration vise à montrer que la lavande est un hybride entre produit touristique et culturel, et que les  » Routes de la Lavande  » est un concept innovant qui a remis en valeur un produit en perdition et qui a renforcé une filière agricole atypique.

Communication intégralement accessible en version PDF (290,93 ko) sur HAL-SHS.

 

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :