ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Savoir-faire de la culture du mastiha à l’île de Chios

Le Comité de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a décidé, en novembre 2014, à l’unanimité d’inscrire sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel « Le savoir-faire de la culture du mastiha à l’île de Chios ».  Le Comité a décidé que la culture traditionnelle et la production du mastiha sont une tradition particulière de Chios, elles constituent un exemple exceptionnel de croissance viable qui perdure au fil des années, et elles ont la capacité de s’adapter aux changements et évolutions.  Il est à noter que la Grèce est membre du Comité pour la Sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel depuis 2006, elle a été élue au Comité intergouvernemental et à l’Organe Consultatif du Comité.  

Matsiha, Stratis Voyatzis

Le mastiha, résine aromatique extraite de l’arbuste pistacia lentiscus, est cultivé sur l’île de Chios. La culture traditionnelle du mastiha est une occupation familiale : les hommes s’occupent de la fertilisation naturelle et de l’élagage des branches en hiver, et les femmes préparent le sol autour du tronc en été, avant de recueillir les larmes de mastiha. La culture du mastiha représente un fait social global, autour duquel se sont tissés des réseaux d’entraide et d’alliance.  

Voir la page du site de l’Unesco ainsi qu’un film, ou encore la page du site de l’Ambassade de Grèce qui lui est consacrée.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :