ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Conservation de la nature : quel rôle pour les sciences sociales ?

Revue d’ethnoécologie, n°6, 2014, sous la direction de Marie Roué et Serge Bahuchet

Initié par un atelier international réuni en 2007, ce numéro réunit des études de cas, des analyses et des réflexions sur les problèmes sociologiques ou anthropologiques que posent les politiques de conservation de la biodiversité, tout en proposant des lignes de collaboration entre biologie de la conservation, ethnoécologie et anthropologie de la conservation. Les contributions abordent des terrains d’Europe, d’Afrique, d’Asie du sud-est et d’Amérique du sud. Nous poursuivrons cette réflexion par des dossiers dans les numéros suivants de la Revue d’ethnoécologie.

– Conservation de la nature : quel rôle pour les sciences sociales ? Vers une anthropologie de la conservation (Richard Dumez, Marie Roué et Serge Bahuchet)

-De l’« efficacité » symbolique des interdits à leur fonctionnalité écologique. Variations sur le « tabou » en milieux maritimes (Hélène Artaud)

– Reconciliation ecology, from biological to social challenges. L’écologie de la réconciliation, du défi biologique au défi social (Denis Couvet et Frédéric Ducarme)

– Protéger les humains et les non-humains. L’exemple des Bunaq de Lamaknen (Claudine Friedberg)

– « Used » Landscape’s Cultural Heritage Contra « Virgin » National Nature (Kenneth R. Olwig)

– La difficile « naturalisation » du causse Méjean. Logiques de participation et dynamiques d’appropriation des enjeux de gestion de la biodiversité dans le Parc national des Cévennes (Julien Blanc)

– Local perceptions of forest, conservation and logging in Papua New Guinea (Paul Sillitoe)

– The role of ethnoscience in the build-up of ethnoconservation as a new approach to nature conservation in the tropics. The case of Brazil (Antonio Carlos Diegues)

– La gestion participative des forêts en Afrique centrale. Logique développementiste, gouvernance antiparticipative et stratégies d’acteurs (Daou Véronique Joiris, Patrice Bigombe Logo et Séverin Cécile Abega)

Articles intégralement accessibles en ligne sur le site de la revue.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :