ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Les fleurs artificielles du cimetière de Cayenne

Reportage de Maxime Brousse, Vice News, 4 .11. 2014

« Les milliers de fleurs soigneusement alignées devant les « Libre Service » de Cayenne plusieurs semaines avant la Toussaint sont toutes fausses. Œillets, roses, pivoines et un tas d’autres variétés parfois difficilement identifiables sont disponibles dans à peu près tous les coloris, et parfois même recouverts de paillettes. Les fleurs sont placées dans des petits pots en plastique remplis d’un mélange de sable et de ciment­ – uniquement de sable pour les moins chers – et attendent de trouver preneur sans faner sous les 33°C de la fin octobre.

les-fleurs-artificielles-du-cimetiere-de-cayenne-948-body-image-1415034684

J’ai cru trouver l’explication à cette opulence de plastique et de tissu sur les grandes affiches de l’« Opération Toussaint » placardées par l’Agence Régionale de Santé dans le centre-ville, lesquelles demandaient à chacun de prendre ses responsabilités pour « mieux combattre la reproduction du moustique (Aedes aegypti) », vecteur de la dengue et du chikungunya.

Mais d’après un vendeur paisiblement installé devant sa plantation factice, cet engouement pour le synthétique est avant tout une question de moyens : les œillets se trouvent pour 2€50, et les plantes les plus « chic », comme les lys tournent autour de 8 euros… »

Lire la suite de l’article sur le site de Vice.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :