ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Dynamiques végétales contemporaines dans les estives de la Chaîne des Puys : Pour une approche intégrée

Thèse de géographie de Marion Lefeuvre, Université de Clermont-Ferrand, 09.04. 2013, 359 p.

Les interactions systémiques entre l’Homme et son milieu sont étudiées dans cette thèse au travers de la dynamique de la végétation des domaines pastoraux de la Chaîne des Puys (Massif central, France). A partir d’analyses de terrain (phytosociologiques, agronomiques) et d’enquêtes agropastorales nous établissons un état des lieux des estives des Dômes. Une démarche diachronique vise ensuite la recherche des causes de l’extension ligneuse et ses conséquences sur la couverture végétale. Notre démarche d’analyse est fondée sur un triptyque végétation – milieu – pratiques établit sur plusieurs échelles spatio-temporelles. Les résultats montrent que la déprise agricole, symptomatique des zones de moyenne montagne, et la fermeture ligneuse des espaces qui lui est associée ne caractérisent pas les trajectoires observées de la dynamique végétale. Ainsi, les nombreuses perturbations affectant le système (crises, pratiques) remet en cause la linéarité des successions observées dans la bibliographie, tant sur les vitesses de progression que sur les trajectoires et les caractéristiques. Il apparaît alors que le concept de mosaïque phyto-morphologique anthropique, proposé ici soit plus adapté à la réalité du terrain et à l’intensité de l’usage de l’espace. Les composants de cette mosaïque et leurs évolutions suivent des trajectoires stochastiques voire chaotiques dont la caractérisation première tend vers une disparition des landes au profit de la strate herbacée et non à une fermeture généralisée des milieux.

Thèse intégralement accessible en version PDF (21,5 Mo) sur HAL-SHS.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :