ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Archives de août, 2014

La parfumerie grassoise dans tous ses états (XIXe-XXe siècle)

Journée d’étude organisée par le centre de la Méditerranée moderne et contemporaine avec le soutien de l’UFR LASH de l’université Nice Sophia Antipolis, vendredi 19 septembre 2014, Université Nice Sophia Antipolis, salle du conseil – 98 boulevard Edouard Herriot (Nice, France)

Le 17 octobre 2013, été annoncée la candidature des « savoir-faire liés au parfum en Pays de Grasse » à l’inscription au patrimoine immatériel de l’Unesco. Valorisant de manière simultanée la tradition agricole, industrielle et artistique grassoise qui perdure depuis le XVIIIe siècle, la candidature à l’Unesco sous-tend l’affirmation, partagée par la population, que la capitale des parfums n’est pas une image vide de sens. Dans l’objectif  d’apporter une contribution scientifique au projet grassois, cette journée d’étude organisée par le Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine avec le soutien de l’UFR LASH de l’Université Nice Sophia Antipolis se propose ainsi de revenir sur l’histoire de la parfumerie grassoise entre le XIXe et XXe siècle en invitant les chercheurs spécialistes à croiser leurs regards et leurs expériences.

Programme

  • 9h00 : Introduction, Mathilde Cocoual

Sources pour l’étude des parfumeries grassoises

  • 9h15 : Alain Bottaro (conservateur du patrimoine, Archives départementales des Alpes-Maritimes, chargé des relations avec le public, des archives privées et orales), Présentation des sources de l’histoire de la parfumerie grassoise 
  • 9h45 : Laurence Argueyrolles (chef du Service Ville d’art et d’histoire, Mairie de Grasse) et Gabriel Benalloul (chargé de mission Service Ville d’art et d’histoire, Mairie de Grasse), Une étude du patrimoine industriel grassois : l’inventaire des parfumeries et des moulins hydrauliques

10h15 : Pause

Les parfumeries grassoises : regards sociologiques, économiques, juridiques

  • 10h45 : Eliane Perrin (Sociologue, Université de Genève), De la sociologie du corps à l’histoire de Chiris 
  • 11h15 : Dorotà Leszczinska (chercheuse, IPAG Business School, GREDEG – Groupe de recherches en droit, économie, gestion, Université Nice Sophia Antipolis), L’influence de l’enracinement du savoir sur la trajectoire historique: étude de cas du cluster de Grasse
  • 11h45 : Prenant Patricia (chercheuse associée, ERMES, Équipe de Recherche sur les Mutations de l’Europe et de ses Sociétés, Université Nice Sophia Antipolis), Comment protéger juridiquement le parfum ? Regard historique à travers l’exemple grassois

12h15 : pause-déjeuner

Grasse et ses parfums : promotion et valorisation

  • 14h00 : Chloé Rosati-Marzetti (Docteur en anthropologie, LAPCOS – Laboratoire d’Anthropologie et de Psychologie Cognitives et Sociales, Université Nice Sophia Antipolis), Iconographie touristique : promouvoir la « cité des parfums »
  • 14h30 : Romain Monge (docteur en Géographie, Expert, Consultant technique chez EcoWorks International, Etats-Unis), La valorisation tardive des plantes à parfum et du savoir-faire grassois, XIXe-XXe siècle

15h00 : Pause

Grasse hors les champs : les domaines de production extérieurs au bassin grassois

  • 15h30 : Géraud Buffa (Conservateur en chef du patrimoine, Service de l’Inventaire général et du patrimoine, Direction de la culture, Région Provence Alpes Côte d’Azur), Au pays de la lavande. L’implantation grassoise en Haute-Provence
  • 16h00 : Mathilde Cocoual (doctorante, CMMC – Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine, Université Nice Sophia Antipolis), De la cité des parfums à l’île au parfum : les intérêts grassois à Madagascar, XXe siècle

16h30 : Discussion et clôture

[Info Calenda]

Plantes médicinales chinoises introduites dans la pharmacopée française

Thèse d’exercice de pharmacie de Xiao Fan Song, 11/12/2013, Serge Krivobok (Dir.), 238 p.

Les plantes médicinales chinoises voient un gain d’intérêt grandissant depuis les années 1970 dans un contexte d’engouement pour les médecines alternatives. Après une introduction sur les concepts de base de la Médecine traditionnelle chinoise (MTC) à travers son histoire, ce mémoire présente sous forme de fiches, 16 plantes d’origine chinoise parmi les 78 ayant une indication en MTC de la liste A de la Pharmacopée Française XIe édition (2012). Ces fiches détaillées et illustrées comprennent les items suivants : Description botanique, Emplois en médecine chinoise, Constituants et actions physiologiques, Formules chimiques, Indications, Contre-Indications, Effets indésirables, Interactions médicamenteuses, Posologie et mode d’administration, Spécialités actuelles. Dans ce mémoire, nous avons réalisé une liste de plantes médicinales chinoises communément utilisées (soit 471 remèdes). Cette liste a la particularité d’avoir la correspondance des noms scientifiques des plantes avec le nom pharmaceutique en latin et le nom de remède en écriture chinoise (accompagné du PinYin). Certaines questions générales relatives à la réglementation, la toxicologie, aux interactions entre plantes et médicaments classiques, la pertinence des études menées sur les plantes de MTC et les nouvelles approches d’études de la MTC (tels que les approches pharmacologiques couplées à la bioinformatique) sont discutées.

Thèse intégralement accessible en version PDF (67,6 Mb) sur Dumas.

Agriculture et ville

Revue Espaces et sociétés, ed. Eres, n°158, 2014/3

L’engouement actuel pour les jardins partagés, les fermes urbaines, les circuits-courts alimentaires, témoignent en Europe et aux États-Unis d’un lien agriculture et ville en renouvellement. Or ce dernier pose nombre de questions relatives à l’évolution des pratiques, à l’organisation productive, l’aménagement, etc. Ce dossier analyse la manière dont ce lien se manifeste et les enjeux qu’il soulève en Europe, avec une mise en perspective à partir de cas des pays du Sud.

– Leïla Kebir, Bernard Barraqué : Éditorial

– Monique Poulot : Agriculture et acteurs agricoles dans les mailles des territoires de gouvernance urbaine : nouvelle agriculture, nouveaux métiers ?

– André Torre : L’agriculture de proximité face aux enjeux fonciers. Quelques réflexions à partir du cas francilien

– Pascale Scheromm, Coline Perrin, Christophe Soulard : Cultiver en ville… Cultiver la ville ? L’agriculture urbaine à Montpellier

– Arnaud Frauenfelder, Christophe Delay, Laure Scalambrin : Potagers urbains vs jardins familiaux ? Réforme urbaine et controverses autour du beau jardin et son usage légitime

– Ophélie Robineau, Julia Tichit, Thomas Maillard : S’intégrer pour se pérenniser : pratiques d’agriculteurs urbains dans trois villes du Sud

– Janice Argaillot : Émergence et impacts de l’agriculture urbaine à Cuba

– Témoignage. Dialogue entre Christine Aubry et Jean-Noël Consalès : L’agriculture urbaine en question, épiphénomène ou révolution lente ?

Articles à l’unité, payants sur Cairn.