ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Plantes invasives : des écosystèmes bouleversés

Documentaire de Ingo Thöne (Allemagne 2014), Arte, vendredi 11 juillet 2014, 53 min.

La flore européenne est menacée par des espèces invasives, qui prolifèrent de façon exponentielle et accaparent les habitats traditionnels des plantes endémiques. Nombre de ces plantes invasives sont originaires de pays lointains et n’ont quasiment pas de parasites naturels en Europe. Et elles sont souvent toxiques. Ces espèces menacent de précieux biotopes en France et en Allemagne. Comment maîtriser l’expansion massive des plantes invasives dans nos régions ?

En Europe, les forêts, champs, bordures d’autoroute et de voies de chemin de fer, parcs et jardins particuliers sont le théâtre d’une lutte sans merci entre les espèces végétales. Des plantes endémiques et des espèces exotiques luttent pour les meilleurs emplacements et aires de répartition. Très souvent, ce sont les variétés exotiques et toxiques qui l’emportent. Avec des conséquences néfastes pour l’homme et l’environnement. 

Si la berce du Caucase, le séneçon du Cap ou l’ambroisie sont bien agréables à regarder, ces plantes exotiques, introduites en Europe centrale au cours des siècles derniers, sont pourtant nuisibles. Envahissantes, elles représentent une menace pour l’équilibre des milieux naturels locaux, en accaparant l’espace vital des plantes indigènes. Elles sont également nocives pour l’homme. Le pollen de l’ambroisie déclenche en effet des allergies extrêmement handicapantes : selon les prévisions des chercheurs, cette plante occasionnera à elle seule des dépenses de santé de plusieurs millions d’euros. Des champs allemands jusqu’à la côte atlantique française en passant par le plus ancien jardin botanique de France, à Montpellier, des spécialistes de toute l’Europe analysent les conséquences de la prolifération des plantes invasives.

Voir un extrait sur le site d’Arte.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :