ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

PS.-Apulée, « Herbier », introduction, traduction et commentaire

Thèse de Mylène Pradel-Baquerre, Université Paul Valéry – Montpellier III (Etudes grecques et latines), 13/12/2013, Béatrice Bakhouche (Dir.), 734 p.

Mon travail a consisté essentiellement à proposer une traduction moderne et scientifique de l’herbier du Ps.-Apulée, un texte du IVe siècle qui contient des recettes médicales associées à diverses plantes médicinales. Cet ouvrage a connu un grand succès au Moyen Âge et il en existe de nombreux manuscrits. Néanmoins, il a longtemps été méprisé et considéré comme une simple compilation d’ouvrages grecs. L’édition commentée la plus récente est celle d’Ackermann en 1788 et il n’y a pas de traduction française qui tienne compte l’édition d’E. Howald et H. Sigerist en 1927 et des progrès accomplis depuis dans la connaissance de ce texte. Nous avons donc essayé de traduire le texte de l’Herbier édité par ces deux savants tout en expliquant, critiquant et parfois contestant certains de leurs choix. Nous avons aussi cherché dans l’introduction et dans les notes à situer l’oeuvre dans la tradition médicale en travaillant à la fois sur les sources de l’oeuvre et sur sa postérité et nous avons joint à la traduction en annexes un certain nombre de nos outils de travail. Nous espérons que ce travail permettra de mieux comprendre ce que représentaient les plantes médicinales,  » les simples « , dans l’Antiquité tardive.

Thèse intégralement accessible en version PDF (14,8 Mb) sur TEL.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :