ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Le goût de la récolte. Cueillir son vin du XIVe siècle à nos jours

Communication de Fabien Gaveau et Thomas Labbé aux Quatrièmes rencontres du Centre d’histoire de la vigne et du vin. « Les vins de Bourgogne : une histoire de goût », Beaune (France), 2011

S’imposant comme modalité officielle pour encadrer la récolte, la pratique du ban n’a été supprimée que très récemment en Bourgogne. Jadis acte de l’autorité seigneuriale, le ban est associé à une pratique documentée dans les archives depuis les années 1370. Il est ainsi possible d’étudier de façon continue les modalités de la vendange depuis cette époque. Cela signifie aussi, d’un point de vue social, qu’une décision collective préside à la récolte des raisins sur le temps long, récolte qui engage la qualité et les caractères du vin qui sera produit, sachant que jusqu’au XVIIIe siècle les réflexions précieuses sur la vinification ont un assez faible écho. Dans les sources antérieures au XIXe siècle, l’expression  » cueillir son vin  » était d’ailleurs utilisée comme synonyme de  » vendanger « , traduisant bien la faible part laissée à l’art du vigneron dans l’expression du vin et le lien très fort établi entre la récolte et le produit fini…

Communication intégralement accessible en version PDF (24,6 Mb) sur HAL-SHS.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :