ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Les forêts périurbaines : des espaces récréatifs à la fonction prophylactique : le cas des aires urbaines d’Alençon, de Blois et du Mans

Thèse de Pascal Papillon, Université du Maine (Géographie), 31/01/2014, Rodolphe Dodier (Dir.), 451 p.

En France, les espaces boisés périurbains font l’objet d’une forte demande sociale en tant qu’espaces récréatifs. Ces nouvelles demandes sont exprimées notamment par des pratiques renouvelées,sportives ou de ressourcement. De leur côté, les collectivités territoriales ont su aménager de nouveaux espaces forestiers plus proches des villes, très appréciés des habitants. Des usagers ont été interviewés dans les espaces boisés de trois villes moyennes, sur leurs usages et sur la justification de ces pratiques. Cela a permis de préciser des différences entre les espaces boisés suburbains et les forêts domaniales plus vastes mais plus éloignées des villes. De même, on observe l’émergence d’un nouvel usage lié à la santé, tant au niveau des individus qu’au niveau des établissements de soins. Ces nouvelles pratiques conduisent à considérer les espaces forestiers périurbains comme des espaces prophylactiques.

Thèse intégralement accessible en version PDF (6,4 Mb) sur TEL.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :