ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Une base de données informatisée transdisciplinaire de la flore : un outil pour l’étude du lien nature-société

Communication de Raymond Boyd, Anne Fournier et Saïbou Nignan au colloque « Langue, environnement, culture : pluridisciplinarité et développement », Ouagadougou (Burkina Faso), 8-10 mars 2012

Cet article rend compte d’une collaboration entre linguistes et phytoécologues visant à créer une base de données informatisée concernant la flore chez les Seme, une population de la province du Kenedougou au Burkina Faso dont la langue est classée dans l’ensemble kru de la famille Niger-Congo. Cette base est conçue comme un outil polyvalent qui fournit à l’utilisateur un accès :

– à l’identification des espèces par nomenclature botanique, appuyée par des liens à des informations détaillées

– à la dénomination en langue avec découpage en unités significatives et renvois aux entrées complémentaires pertinentes,

– et à des documents écrits ou sonores permettant de vérifier ou d’approfondir les données rapportées.

Une étude de cette langue a été entamée, fondée sur les études antérieures de Kotalama Traoré (1984, 1985) et sur une base de données établie par le centre missionnaire Africa Inter-Mennonite Mission (AIMM) implanté à Orodara et à Tin. Nos propres données ont été recueillies en questionnant sur les usages anciens et actuels des plantes, des personnes de différents âges dans diverses localités au cours d’entretiens semi-structurés et en recherchant sur le terrain les plantes citées pour identification.

L’exploitation de notre base doit permettre  à terme d’évaluer la manière dont la bio-diversité végétale et le patrimoine que constituent les savoirs locaux associés ont évolué depuis une cinquantaine d’années environ, pendant lesquelles les usages ancestraux des plantes se sont modifiés de façon rapide. Elle offre ainsi des éléments pour un observatoire de la flore et des savoirs locaux face au changement climatique et social.

Communication intégralement accessible en version PDF (1,4 Mb) sur HAL-SHS.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :