ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Herbes, drogues et épices en Méditerranée. Histoire, anthropologie, économie du Moyen Âge à nos jours

Ouvrage collectif, Iremam, ed. CNRS, 1998, 186 p.

Des jardins d’Adonis aux tiroirs des apothicaires et aux boutiques des commerçants, les herbes, drogues et épices ont toujours nourri les rêves et entretenu les comptes. Elles furent l’objet d’une curiosité particulière puis d’un engouement et d’un commerce aussi actif que lucratif ; la cause aussi de grandes rivalités entre marchands. Ainsi les retrouvons-nous dans les livres de commerçants juifs, dans les souks du Caire, dans les entrepôts de Smyrne, dans les cales des clippers américains ou dans les containers du port de Marseille. Mythes et réalités se côtoient dans cet ouvrage comme ils furent toujours liés dans le quotidien à travers les siècles et les continents. Par les aspects économiques mais aussi botaniques, sociaux et culturels de leur histoire, se précise le rôle important qu’ont tenu et que tiennent encore les Herbes, Drogues et Épices dans les sociétés méditerranéennes. L’Institut de Recherches Méditerranéennes d’Aix-en- Provence et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Marseille ont entrepris depuis une décennie l’étude des grands produits de consommation tels le café, l’huile d’olive, le sucre, les céréales, qui, malgré leur usage quotidien, restent finalement peu ou mal connus du public.

Accès intégral au livre sur OpenBooks Edition.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :