ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

L’insertion de la caféiculture dans les structures de production en Guinée forestière

Thèse de Daniel Lamah, Université Toulouse le Mirail – Toulouse II (Géographie), 25/09/2013, Laurien Uwizeyimana ; Bernard Charlery de La Masselière (Dir.), 488 p.

Cette thèse d’Études rurales en Géographie-Environnement est consacrée à l’ « insertion de la caféiculture dans les structures de production en Guinée Forestière ». Introduite dans les systèmes de production paysans par les colons entre 1902 et 1920, la caféiculture a évolué sous l’influence des contextes socioéconomiques, politiques et démographiques variés. Sa dynamique spatiale se présente comme un paradoxe. Les superficies de cultures pérennes à base du café augmentent en effet au détriment des cultures vivrières à base du riz, cependant les rendements et revenus de ces plantations (désormais individuelles) restent généralement faibles. La reconversion de ces parcelles de café en d’autres systèmes de cultures pérennes ou vivrières est rare . Or, il existe d’autres cultures (le palmier à huile amélioré, l’hévéa etc.) plus rentables aujourd’hui que le caféier. Les ressources foncières s’amenuisent dans un contexte de forte croissance de la population régionale qui se situe à 4,3% par an contre 3,1% pour le pays. Cette population vit essentiellement d’une agriculture extensive. L’insécurité foncière s’accroît à travers des conflits complexes parce que l’application en milieu rural du code foncier moderne promulgué en 1992 reste encore limitée. Ainsi, en vue de maximiser la rentabilité des parcelles, les paysans privilégient la polyculture sur les coteaux, en association avec le café. Pour les jeunes, ce choix s’inscrit souvent dans le cadre du processus de leur autonomisation. Cette thèse montre qu’au-delà de sa rentabilité économique, c’est surtout le besoin de sécurisation foncière qui détermine le choix de la culture caféière par la plupart des paysans.

Thèse intégralement accessible en version PDF (8,6 Mb) sur TEL.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :