ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Les forêts de pente de la haute vallée de la Dordogne: enjeux écologiques et énergétiques d’une ancienne forêt charbonnée (Auvergne, Limousin, France)

Thése de Romain Rouaud, Université de Limoges (Géographie), 22/11/2013, Philippe Allée (Dir.), 450 p.

La nouvelle politique forestière française a pour principal objectif d’accroître la récolte nationale de bois en mobilisant les forêts non exploitées. Il s’agit au travers d’une filière bois-énergie de répondre aux engagements de l’Etat en terme de lutte contre le réchauffement climatique ainsi que de dynamiser un secteur économique largement déficitaire dans son commerce extérieur. Cette ressource en bois se trouve majoritairement dans les forêts dont l’exploitation a été abandonnée dans le mouvement de la déprise rurale du 20e siècle. Or, par une maturation de leurs écosystèmes, ces forêts en friches sont devenues des espaces de biodiversité remarquables. Au travers de l’exemple de la haute vallée de la Dordogne, nous interrogeons les possibilités d’une conciliation des enjeux énergétiques et écologiques dans ces forêts. Leur physionomie est celle d’un ancien taillis abandonné contenant dans le sous-bois des centaines de plateformes, vestiges d’un charbonnage intense durant les Temps Modernes. Marquées par leur important passé énergétique, elles sont paradoxalement considérées aujourd’hui comme des espaces de nature à protéger. Par une approche géohistorique et ethnographique, nous abordons le cadre socio-économique et territorial dans lequel s’est mis en place ce charbonnage. L’anthracologie des plateformes de charbonnage permet d’étudier les effets de cette exploitation pluriséculaire sur les sylvofaciès. Cette histoire sociale des forêts en friches montre l’intérêt d’intégrer les pratiques forestières anciennes aux actions de protection de la nature pour concilier enjeux énergétiques et écologiques dans des projets de développement durable des territoires en déprise.

Thèse intégralement accessible en version PDF (27,6 Mb) sur HAL-SHS.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :