ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Les comportements alimentaires des hommes préhistoriques

Documentaire de Marylène Patou-Mathis, 1.01. 2000, SFRS, 26 min

Ce film montre la nécessité d’un travail interdisciplinaire pour formuler les meilleures hypothèses sur les comportements alimentaires des hommes préhistoriques. Face à la pauvreté des restes végétaux, on a probablement surestimé l’importance de l’alimentation carnée, comme le pense François Couplan qui étaie ses observations d’ethnobotaniste par une approche fondée sur la phytosociologie. 
Marylène Patou-Mathis, archéozoologue, procédant par assemblages osseux, étudie les techniques d’approvisionnement en aliments carnés, les techniques de traitements des animaux consommés et d’utilisation de l’animal considéré comme source de matière alimentaire et non alimentaire. 
Giacomo Giacobini, anatomiste, interprète, à l’aide un microscope électronique à balayage, les traces laissées sur les dents et les os pour déterminer les techniques de boucherie en usage et les intérêts alimentaires des hommes préhistoriques. 
Hervé Bocherens procède à une analyse biogéochimique de l’os. Du collagène extrait des dents ou des os, il détermine si l’alimentation de nos lointains ancêtres était à dominante végétale, carnée, marine ou terrestre.

Documentaire intégralement accessible sur Canal-U.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :