ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Myrtacées et aromathérapie

Thèse d’exercice de pharmacie de Géraldine Chabert, UFR Grenoble, 19/12/2013, Serge Krivobok (Dir.), 107 p.

Actuellement, l’utilisation thérapeutique des huiles essentielles connaît un grand succès. Si la discipline s’apparente communément aux catégories dites « douces » de la médecine, l’utilisation des huiles essentielles n’est pas anodine, voire dans certains cas, dangereuse. C’est pourquoi le pharmacien a un rôle particulièrement important dans le conseil officinal et sur le plan de la vigilance. Fortement concentrées en molécules actives, les huiles essentielles présentent une efficacité contre virus, bactéries et parasites conduisant à leur utilisation dans diverses affections, entre autres respiratoires, douleurs, états inflammatoires et baisse d’immunité. Elles peuvent être utilisées en diffusion, par voie orale ou cutanée. La famille des Myrtacées est particulièrement intéressante puisqu’elle comporte des plantes aromatiques fournissant notamment sept huiles essentielles couramment utilisées à l’officine : l’huile essentielle d’arbre à thé (Tea tree), l’huile essentielle d’eucalyptus citronné, les huiles essentielles d’eucalyptus globuleux et radié qui, par leur richesse en 1,8-cinéol, sont d’excellents expectorants ; l’huile essentielle de clou de girofle riche en eugénol puissant anti-infectieux de la famille des phénols, l’huile essentielle de myrte et enfin l’huile essentielle de niaouli. Les grands points de l’aromathérapie sont abordés dans ce mémoire ainsi que l’étude botanique de la famille des Myrtacées et de ces sept huiles essentielles.

Thèse intégralement accessible en version PDF (24,6 Mb) sur Dumas.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :