ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Emissions de radio sur la forêt

Emission « Sur les Docks », France Culture

– « Ma forêt landaise« , documentaire de Marie-Paule Vettes et François Teste, le 09.10.2013

La forêt landaise ne peut prétendre au même statut que celle des Vosges, de Tronçais ou de Brocéliande. Pour son manque d’ancienneté (150 ans environ) et parce que c’est une forêt trop « humaine » ou pas assez « sauvage », cultivée comme un champ de maïs ou de carottes.
Elle a été plantée dans un milieu hostile, un désert de friches, de landes et de marais. C’est un formidable exemple d’aménagement du territoire réalisé au XIXe siècle avec une essence unique déjà présente sur le littoral dunaire : le pin maritime. 90% de son étendue appartient à des propriétaires privés.
Marie-Paule Vettes fait partie des 29 000 propriétaires qui se partagent un million d’hectares répartis entre les départements des Landes, du Bordelais et du Lot et Garonne. 18 000 d’entre eux sont de petits propriétaires. La propriété moyenne est de 14 hectares. Pour la grande majorité, la forêt représente une activité secondaire, rémunératrice tous les 50 ans, l’âge de maturité du pin.
En général dans les Landes comme partout ailleurs on hérite d‘un domaine forestier que l’on apprend à gérer sur le tas. Pour les propriétaires c’est un paradis fragile, inventé sur des sables mouvants ; tellement fragile que la dernière tempête de 2009 reste gravée dans les mémoires.

– « De retour en Finlande, vivre au fond des bois à Rautalampi« , documentaire de Claire Pouly-Borgeaud et Christine Robert, le 10.10. 2013

Les arbres, le bois, voilà une manière de plonger dans l’univers intime d’une famille finlandaise, avec l’émotion du retour, telle une confidence chuchotée dans un sauna.
Katri-Mari vit à Paris et revient régulièrement en Finlande, son pays natal. Dans ce documentaire, elle retourne chez ses parents, Maija et Raimo Karhunen (littéralement « Petit Ours ») qui vivent dans le village de Rautalampi au centre du pays. C’est à environ 500 km au Nord de Helsinki, au-milieu de très nombreux lacs et d’immenses forêts. A perte de vue, des sapins, des bouleaux, des aulnes – une richesse pour la région, qui vit essentiellement de la production et de l’industrie du bois.
Mais la forêt, c’est surtout un monde en soi que Katri-Mari fera découvrir aux auditeurs en les emmenant dans le bois de sa famille, là où son père va tous les jours s’occuper des arbres et se ressourcer. Comme bon nombre de Finlandais « de l’intérieur » (ceux qui n’habitent pas au bord de la mer), Raimo, qui a travaillé toute sa vie comme transporteur de bois, n’imagine pas, à la retraite, ne pas rester en contact permanent avec les arbres.

A écouter ou ré-écouter sur le site de l’émission.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :