ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Quand toit de l’université rime avec potager

Article de Clément Guyot paru dans les Bulletins de l’Actualité technologique internationale, 27/09/2013

« Produire des aliments sur le toit de l’Université technique de Berlin (TU Berlin), tel est l’objectif de l’initiative « Essbarer Dachgarten » (« Des toits comestibles »).

En septembre 2013 les étudiants de la TU Berlin ont semé sur le bâtiment principal de leur université des graines de fruits, légumes et herbes aromatiques. Cette initiative a été financée dans le cadre d’un embellissement général du campus, et se veut donc esthétique mais aussi éducative. La charte de développement durable de la TU stipule, en effet, que l’université doit devenir un lieu de formation scientifiquement pragmatique et socialement agréable afin d’offrir des conditions optimales d’apprentissage. L’initiative servira donc d’appui aux formations agronomiques dispensées par la TU. De plus, les toits seront ouverts au public, permettant ainsi aux personnes extérieures d’assister à certains cours. La récolte du jardin sera, quant à elle, distribuée aux étudiants.

En parallèle, l’initiative « Essbarer Dachgarten » s’est ralliée à l’association universitaire Kulina, afin de sensibiliser les jeunes adultes aux problèmes liés aux habitudes alimentaires.

Ce projet se veut aussi un exemple d’agriculture urbaine à Berlin et vise à inciter de gestionnaires de bâtiment à opter pour une transformation écologiques de leurs toitures. Les surfaces ainsi concernées peuvent enrichir la biodiversité locale en plantes et organismes indigènes. Durant les trente dernières années, de nombreux projets d’agriculture urbaine ont vu le jour en Allemagne, comme le célèbre Prinzessinen Garten dans la capitale allemande. »

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :