ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

L’association Pierrine Gaston-Sacaze et la patrimonialisation de la flore en vallée d’Ossau (Pyrénées Occidentales – France)

Article de Marlène Albert-Llorca et Raphaële Garreta paru dans VertigO, H.S n°16, juin 2013

L’association Pierrine Gaston-Sacaze fut créée en 1992 à Béost, village de la vallée d’Ossau (Pyrénées Atlantiques) où naquit le personnage dont elle a pris le nom. Son premier objectif était de célébrer le centenaire de sa mort et, plus largement, de retrouver et sauvegarder son œuvre. Pratiquement oublié après son décès, en 1893, Gaston-Sacaze fut présenté de son vivant comme un prodige et salué à ce titre. Alors que c’était un simple berger, il aurait appris seul plusieurs arts et sciences, notamment la botanique, où ses compétences furent reconnues par de grands naturalistes de son époque.

Une association portant le nom d’un « pâtre-botaniste » ne pouvait manquer de s’intéresser à la botanique et à la flore. Cette contribution montre que les activités de l’association dans ce domaine rattachent la flore de la vallée à la mémoire de Pierrine Gaston-Sacaze, présenté comme une figure emblématique de l’identité ossaloise. Cette mise en relation permet de suggérer que la vallée a une flore totalement singulière. Non pas du fait des caractéristiques botaniques des plantes, mais parce qu’elles deviennent des « lieux de mémoire » d’un passé que l’on veut perpétuer parce qu’on s’identifie à lui. Cette appropriation symbolique de la flore permet d’en faire une partie intégrante du patrimoine ossalois.

Article intégralement accessible sur le site de la revue.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :