ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

De la ressource disponible à la ressource exploitée : Méthodes de quantification des ressources alimentaires dans les régions forestières et les savanes du Cameroun

Article de Edmond Dounias, Annette Hladik et  Claude Marcel Hladik paru dans « Bien manger et bien vivre. Anthropologie alimentaire et développement en Afrique intertropicale : du biologique au social », FROMENT, A., GARINE, I. DE, BINAM BIKOI, C. et LOUNG, J.F. (Ed.) (1996), pp 55-66

A partir de l’exposé du protocole des enquêtes sur la quantification de ressources naturelles forestières, nous présentons les problèmes spécifiques qui se posent lors de l’établissement d’inventaires et d’estimations quantifiées des ressources spontanées en forêt tropicale humide, en les comparant à ceux qui concernent les régions de savane. La quantification des ressources en fruits et de la disponibilité en ignames sauvages dans le sous-bois forestier nécessite l’emploi de techniques particulières, de même que la mesure du gibier capturé par une communauté de chasseurs. Ces deux formes d’enquêtes permettent de montrer que si, à force d’extrapolations successives, l’on parvient à estimer ce qu’une communauté prélève sur le milieu, les contraintes inhérentes à la forêt et à la complexité de son fonctionnement rendent extrêmement délicate l’estimation des ressources qui sont effectivement disponibles, en vue de déterminer les seuils tolérables d’intensification des systèmes d’exploitation traditionnels.

Article intégralement accessible en version PDF (365,1 Kb) sur HAL-SHS.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :