ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Analyse comparative des processus d’adoption et des impacts du Semis direct sur Couverture Végétale permanente (SCV) sur les exploitations agricoles familiales dans 3 régions tropicales : Madagascar, Cameroun et Laos

Memoire d’ingénieur de Anais Lamantia, Agrocampus Ouest, 19/09/2012, Patrick Dugue (Dir.)

Le Semis direct sous Couverture Végétale permanente est un des systèmes d’Agriculture de Conservation qui a été développé dans le cadre du Programme d’Actions Multi Pays en Agroécologie. Les SCV reposent sur trois principes : non travail du sol, couverture du sol permanente et rotation et/ou association des cultures. Ce mémoire traite de trois terrains où les SCV ont été diffusés depuis plus de 5 ans : le lac Alaotra à Madagascar, la zone cotonnière du Nord-Cameroun et les provinces de Xieng Khouang et Sayabouri au Laos. L’objectif de l’étude est d’expliquer les faibles taux d’adoption des SCV dans ces terrains en comparant les processus d’adoption des SCV dans le but ensuite de développer un modèle générique expliquant l’adoption des SCV en agriculture familiale. L’analyse de différents facteurs montre que le contexte au lac Alaotra est propice à la pratique des SCV et que les projets de développement ont un rôle essentiel dans leur diffusion. Ce rôle est cependant temporaire contrairement au Nord-Cameroun où la société cotonnière apporte un soutien sur le long terme. Au Nord-Cameroun, la principale contrainte repose sur un problème de gestion collective des ressources (vaine pâture et feux de brousse) qui rend difficile la conservation du mulch en saison sèche, il y a compétition entre agriculture et élevage. L’étude montre également la capacité des paysans à s’adapter aux contraintes en modifiant les systèmes diffusés (SCV à bas niveau d’intrants, Systèmes de Culture Innovants fourragers). Cependant, l’impact de ces innovations paysannes reste à étudier par la recherche.

Accessible integralement en version PDF (6,4 Mb) sur Dumas.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :