ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Le jardin et ses mythes en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis

Colloque organisé par le Laboratoire CRILA (UPRES EA 4639) et le CERHIO (UMR CNRS 6258), du 29 novembre 2012 au 1 décembre 2012, MSH Angers.

Il s’agit d’étudier le jardin, fictionnel, idéel ou existant, dans ses rapports aux archétypes des récits bibliques et des mythes grecs. Pour ce faire, on écartera les définitions essentialistes du mythe au profit de celles qui le déterminent à partir de ses fonctions. On peut, dans cette perspective, retenir la formule d’Eric Csapo:

“Myth [is] a narrative which is considered socially important, and is told in such a way as to allow the entire social collective to share a sense of this importance. There can be myths about recent events, contemporary personalities, new inventions. This is a symptom of myths’ function which should not be confused with their essence. Myth is a function of social ideology.” (Theories of Mythology, Malden, Oxford, Victoria : Blackwell, 2005, p. 9).

Le colloque sera interdisciplinaire. Dans le domaine littéraire, l’archétype est, certes, l’Eden; toutefois, il peut être aussi le jardin des Hespérides, le jardin d’Eros et Psyché, le bosquet de Perséphone, le jardin de Gethsémani ou encore celui de Babylone…  (entre autres). Espace de culture, d’harmonie et de félicité partagées entre l’homme et (les) dieu(x), le jardin peut être aussi un espace d’ennui, de tentation, de découverte, de révolte ou de supplice où le bien et le mal, le féminin et le masculin, l’imitation docile et la création hardie se confrontent. Il peut cependant être également un lieu d’enchantement, de métamorphoses et de recréation. Il s’agira de considérer la pragmatique des formes poétiques par lesquelles ces archétypes et les mythes qui les retiennent prennent leur signification à travers leur réécriture dans la fiction brève (nouvelles, contes, poèmes en prose).

Dans le domaine de la civilisation, on envisagera aussi bien le mythe dans la fonction structurante de type narratif qu’il a d’abord eu historiquement et dans l’acception contemporaine élargie en vertu de laquelle il a été très largement assimilé à la notion de stéréotype. On explorera les valeurs et les idéaux liés au jardin et ses rapports au paysage naturel, ainsi qu’aux divers mythes liés à la nature dans l’histoire de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis.

Programme sur le site de la faculté d’Angers

[Info Horticombio]

Advertisements

%d blogueurs aiment cette page :