ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Les plantes magiques traditionnelles les plus réputées des femmes de la ville de Mahajanga

Article inédit de RANARIJAONA Hery Lisy Tiana, TSITOMOTRA Arsène, Ravoniarisoa Jolicia Bapdistine, ANDRIANASETRA Georges Simon, 2012, 20 p.

Les plantes médicinales prennent une place importante dans la vie quotidienne de la population Malagasy, aussi bien en milieu urbain qu’en milieu rural. Les femmes majungaises ne peuvent pas se séparer de la plante. Des enquêtes ont été effectuées auprès des femmes âgées de plus de 25 ans dans la ville de Mahajanga, auprès des herboristes des trois grands marchés locaux, ainsi qu’aux femmes choisies au hasard dans les hôpitaux et auprès des boutiques qui valorisent les plantes médicinales à Mahajanga. 
Quinze plantes médicinales et cosmétiques de l’ouest de Madagascar ont été recensées comme étant les plus utilisées par les femmes dans la commune urbaine de Mahajanga. Ces plantes sont en général très faciles à trouver, car elles sont rencontrées soit tout près de l’habitation, dans la cour, soit dans les lieux publics ou bien vendues par les herboristes. Parmi les quinze espèces recensées, des plantes sont également alimentaires. 
Le présent travail révèle les actions curatives et cosmétiques des plantes recensées. Parmi les espèces les plus réputées utilisées : l’espèce endémique Coptosperma madagascariensis (Baill.) De Block ou « masinjoany » est la célèbre plante cosmétique des Majungaises tandis que Aloe vera L. ou « vahona » est la plante à usage médicinal la plus employée. Par ailleurs, les plantes recensées sont également valorisées par les laboratoires de recherche et pharmaceutiques Malagasy alliant science et tradition.

Article intégralement accessible en version PDF (655 ko) dans les Publications de TelaBotanica.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :