ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

De la vigne au chai : viticulture et vinification en Bordelais après la guerre de Cent Ans (vers 1450 – vers 1480)

Thèse de Kévin Porcher, Université de La Rochelle, 25/10/2011, Michel Bochaca (Dir.), 424 p.

De 1154 à 1453, Bordeaux se trouve sous l’obédience du roi d’Angleterre. L’ouverture du marché anglais favorise le développement d’un vignoble à vocation commerciale autour de la ville. De nombreux travaux sont consacrés à cette période faste du vignoble et du commerce du vin bordelais. En revanche, la situation du vignoble au lendemain de la fin de la guerre de Cent Ans (après la prise de Bordeaux par Charles VII en 1453) est très souvent restée dans l’ombre.Ce travail propose donc d’étudier les caractéristiques et les dynamiques du vignoble bordelais dans la seconde moitié du XVe siècle, après les crises de la fin du Moyen Âge. En raison de la nature des sources employées, l’approche adoptée est celle du point de vue des Bordelais sur le vignoble, ce qui permet d’analyser l’emprise urbaine sur les vignes des alentours. Nous verrons comment les stratégies foncières et économiques des élites urbaines, essentiellement composées de marchands, influencent l’évolution du vignoble bordelais après la guerre de Cent Ans.

Thèse intégralement accessible en version PDF (10 Mb) sur TEL.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :