ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Identification et étude phytochimique de plantes utilisées dans le traitement traditionnel de l’ulcère de Buruli au Bénin

Article de A.L. Yemoa, J.D. Gbenou, R.C. Johnson , J.G. Djego, C. Zinsou , M. Moudachirou, J. Quetin-Leclercq , A. Bigot, F. Portaels paru dans « Ethnopharmacologia » , n°42, décembre 2008, pp. 48-55

Le traitement traditionnel de l’ulcère de Buruli (UB) au Bénin se fait principalement à base de plantes. L’enquête ethnobotanique menée auprès de 17 tradipraticiens dans la commune de Ouinhi (département du Zou) a répertorié 49 plantes différentes utilisées pour traiter cette maladie. Deux de ces plantes présentent un fort taux d’utilisation : Erythrophleum suaveolens (Guill. et Perr.) Brenan et Strophanthus hispidus DC.

L’étude phytochimique de dix-sept de ces plantes révèle la présence de grands groupes chimiques dont de nombreux composés possèdent diverses propriétés notamment anti-œdémateuses, anti-inflammatoires, antibactériennes, antiseptiques, sédatives, analgésiques, anesthésiques, cicatrisantes qui pourraient intervenir dans le traitement
de l’UB. Des recherches complémentaires sont nécessaires pour identifier, isoler et purifier les composés de ces groupes chimiques présents dans les plantes et étudier leur place relative dans le traitement de l’UB.

Article accessible en intégralité en version PDF (381 Ko) sur le site de l’Université catholique de Louvain.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :